Vickers Valiant

Vickers Valiant


Fiche descriptive

Appareil : Vickers Valiant
Constructeur : Vickers Aviation Ltd.
Désignation :
Nom / Surnom : Valiant
Code allié / OTAN :
Variante : type 674
Mise en service : 1954
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Bombardiers après 1950
Rôle et missions : bombardier stratégiqueet reconnaissance

Histoire

Vickers Valiant :
le premier des V-bombers

Le Valiant fut conçu à partir de 1948 pour répondre aux même spécifications que l’Avro Vulcan et le Handley Page Victor pour un bombardier volant à 920 km/h à 15.000 m, en emportant 4.500 kg de bombes sur 5.300 km. Le Valiant fut le premier bombardier de la famille des « V-Bombers » armé d’un projectile nucléaire. Le prototype du Valiant effectua son vol initial en mai 1951 et s’écrasa au sol quelques mois plus tard suite à un incendie de moteur. Un second prototype fut réalisé, équipé de moteurs plus puissants et d’entrées d’air agrandies, qui fit son premier vol en avril 1952. Puis cinq machines de présérie furent produites,

L’appareil était assez conventionnel avec une aile haute de conception classique pour l’époque et de forme lisse. Les moteurs Rolls Royce Avon étaient encastrés dans les racines des ailes et alimentés par de fines entrées d’air. L’équipage était composé de cinq membres (pilote, copilote, deux navigateurs et un opérateur pour l’électronique), installés dans un habitacle pressurisé, seuls le pilote et le copilote pouvaient s’éjecter, les autres membres d’équipage devaient quitter le bombardier par une porte située sur la gauche du nez.

La production débuta par 107 exemplaires de série, principalement des bombardiers B Mk 1, qui entrèrent en service entre 1954 et 1957 dans une dizaine de squadrons du Bomber Command. Une version marquage de cibles capable de voler à basse altitude, désigné Mk.2, disposait d’une structure et d’ailes renforcées, d’un nez allongé et de compartiments externes de logement du train d’atterrissage, fut commandée à 17 exemplaires, mais fut par la suite abandonnée.

Plusieurs autres versions du Valiant furent construites : le Valiant B(PR) Mk 1 de reconnaissance stratégique à longue distance (11 exemplaires), le Valiant B(PR)K Mk 1 de bombardement et de reconnaissance photographique, transformable en citerne volante (14 exemplaires); et l’avion de ravitaillement Valiant B(K) Mk 1 (48 exemplaires), Les deux versions de reconnaissance furent retirées du service en octobre 1964 en raison de problèmes de fatigue de voilure.

En octobre 1956, un Valiant lança la bombe atomique de trois kilotonnes « Blue Danube » sur le site de test de Maralinga, en Australie. Ces appareils servirent aussi aux tests des bombes à hydrogène « Green Granite » (1 à 3 mégatonnes) aux Iles Christmas, dans la Pacifique en 1957 et 1958, ils furent engagés dans les combats pour le contrôle du Canal de Suez en Egypte en octobre 1956 et participèrent au développement du missile nucléaire « Blue Steel ».

Les Valiant furent retirés du service opérationnel à partir de 1965, et remplacés par les Victor. Il restèrent encore en activité quelques mois dans leur rôle de ravitailleur.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Vickers Valiant B Mk 1
Envergure : 34.85 m
Longueur : 32.99 m
Hauteur : 9.80 m
Motorisation : 4 turboréacteurs Rolls Royce Avon 204
Puissance totale : 4 x 18144 kgp.
Armement : 9525 kg de bombes conventionnelles ou nucléaires
Charge utile : -
Poids en charge : 63504 kg
Vitesse max. : 912 km/h
Plafond pratique : 16460 m
Distance max. : 5550 Km
Equipage : 5
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Vickers  Valiant

Profil Couleur

Profil couleur du Vickers  Valiant

Vidéo

Histoire du Vickers Valiant

A voir également

0
L'English Electric Canberra fut l'un des premiers bombardiers à réaction, répondant à une spécification de la RAF concernat un bombardier léger à moyen rayon...

0
Le Valiant fut conçu à partir de 1948 pour répondre aux même spécifications que l'Avro Vulcan et le Handley Page Victor pour un bombardier...

0
Durant la guerre froide, l'une des préoccupations premières des états-majors américains et soviétiques était de savoir qui frapperait en premier l'autre en cas de...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.