Yakovlev Yak-15 ‘Feather’

Yakovlev Yak-15 ‘Feather’


Fiche descriptive

Appareil : Yakovlev Yak-15 ‘Feather’
Constructeur : Yakovlev A.S. Design Bureau
Désignation : Yak-15
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN : Feather
Variante :
Mise en service : 1946
Pays d'origine : U.R.S.S.
Catégorie : Chasseurs de l'après-guerre
Rôle et missions : Chasseur

Histoire

Yakovlev Yak-15 ‘Feather’ :
Du moteur à pistons au turboréacteur

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale de nombreuses nations se retrouvèrent engagés dans une course destinée à rattraper leur retard sur les Américains et les Britanniques dans le domaine des avions de chasse à réaction. Parmi ces pays le plus farouche était bien évidemment l’Union Soviétique, qui forte de son statut de vainqueur du conflit tenait à conserver un avantage tant idéologique que technique. C’est la raison pour laquelle de nombreux avionneurs se lancèrent dans la réalisation de tels appareils, avec parfois de très bons appareils et puis d’autres fois des machines moins réussies, à l’instar de Yakovlev et de son Yak-15.

En fait lorsque les premières études furent lancées par Yakovlev les hostilités n’avaient pas cessés en Europe, puisque les premières ébauches furent avancées dès février 1945. Toutefois si certains constructeurs avaient des idées en matière d’architecture pour les jets, Yakovlev semblait bel et bien en panne. Finalement l’industriel se résigna à un compromis qui allait s’avérer lourd de conséquence dans l’avenir : utiliser des éléments provenant d’un chasseur à moteur à piston.

Son choix se porta sur le Yak-3, un appareil qui avait prouvé durant le conflit sa robustesse et sa polyvalence. De ce fait les équipes de Yakovlev utilisèrent un avion de série et y prélevèrent la voilure, le train d’atterrissage, la bulle du cockpit, toute la partie arrière du fuselage, l’empennage, et divers équipements d’avionique. Puis ils installèrent un turboréacteur allemand Junkers Jumo 004B, très similaire à celui équipant le biréacteur Messerschmitt Me-262. De ce fait le nouvel avion possédait une structure générale en bois entoilé et métal. Concernant son armement le choix se porta sur deux canons mitrailleurs NS-23 de calibre 23mm couplés dans le nez.
Il fut désigné Yak-15.

Bien que le prototype ne soit sorti d’usine en octobre 1945 les équipes de Yakovlev durent attendre le 24 avril 1946 pour que l’avion réalise son vol inaugural. En effet pour des raisons bassement politiciennes les responsables soviétiques désiraient que ce monoréacteur vole en même temps que le biréacteur MiG-9. En fait le Yak-15 vola trois plus tard.

Malgré des essais en vol mitigés le Yak-15 fut commandé en petite série par une Aviation du Front tellement en retard qualitativement qu’elle ne pouvait pas se passer de tels jets de combat. Un total de 280 monoplaces furent construits et utilisés dès la fin de l’année 1946 pour des missions d’interception aux abords des grandes villes du pays comme Kiev, Leningrad, ou Moscou. Le Jumo 004B changea de désignation et devint Klimov RD-10.
Ces appareils semblaient pourtant très inférieurs à leurs homologues mis alors en service par les Américains et leurs alliés occidentaux. Si la Guerre Froide n’avait pas officiellement débuté, ses prémices se faisaient déjà sentir. En fait les Yak-15 n’auraient vraisemblablement pas réussis à tenir tête aux Lockheed P-80 Shooting Star américains.

Outre les monoplaces une vingtaine d’avions furent construits sous la désignation de Yak-15UTI, rapidement changé en Yak-21, et destiné à l’entraînement avancé des pilotes. Ces biplaces en tandem voyaient leur armement réduit à un seul canon, et leur temps de vol limité à seulement trois quarts d’heure, décollage et atterrissage compris.

Lorsque l’OTAN fut créé le Yak-15 reçut la désignation de Feather. Ces chasseurs légers ne restèrent pas très longtemps en service puisqu’ils furent retirés en 1951. En effet à cette époque ils étaient devenus totalement obsolètes, en partie du fait de leur sous motorisation et de leur trop grande fragilité. Pour la petite histoire l’URSS disposaient alors encore de nombreux Yak-9 à moteurs à pistons. Par la suite le Yak-15 donna naissance à une version plus moderne, le Yak-17.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Yakovlev Yak-15
Envergure : 9.20 m
Longueur : 8.78 m
Hauteur : 2.27 m
Motorisation : 1 turboréacteur Klimov RD-10
Puissance totale : 1 x 900 kgp. sans post-combustion
Armement : 2 canons de calibre 23mm
Charge utile :
Poids en charge : 2735 kg
Vitesse max. : 790 km/h à 5200 m
Plafond pratique : 7800 m
Distance max. : 350 Km à charge maximale
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Yakovlev Yak-15 ‘Feather’

Profil Couleur

Profil couleur du Yakovlev Yak-15 ‘Feather’

Vidéo

Histoire du Yakovlev Yak-15

A voir également

0
Extrapolé et conçu en vue de remplacer le chasseur bombardier Vampire, le prototype du Venom désigné DH. 112, effectua son vol initial en septembre...

0
Le F-89 Scorpion est le premier avion de chasse à réaction "tous temps" et remplaçait dans ce rôle le P-61 Black Widow. Le Northrop...

0
Le F-84F Thunderstreak était la version à aile en flèche du F-84. Le prototype a volé la première fois en juin 1950 et les...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.