Zeppelin-Staaken R.VI

Zeppelin-Staaken R.VI


Fiche descriptive

Appareil : Zeppelin-Staaken R.VI
Constructeur : Zeppelin-Staaken
Désignation : R.VI
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1917
Pays d'origine : Allemagne
Catégorie : Bombardiers avant 1950
Rôle et missions : Bombardier stratégique

Histoire

Zeppelin-Staaken R.VI :
les lourds allemands

Le Zeppelin-Staaken R.VI est la suite logique au R.V produit par les bureaux d’études Zeppelin et dont les performances furent jugées insuffisantes par le Comte Ferdinand Von Zeppelin en personne. Le premier appareil (cn R25) émergea des hangars Zeppelin en juin 1917 et le second appareil (cn R26) un mois plus tard.

Il fut construit essentiellement en bois comme la majeure partie des appareils de cette époque, une partie des ailerons étant en aluminium. Les ailes inférieures présentaient un faible dièdre positif alors que l’aile supérieure était plate. Le stabilisateur horizontal mesurait 9,10m et était donc plus large qu’un Fokker D.VIII et que la majeure partie des chasseurs allemands. Le train d’atterrissage était composé de 18 roues : deux paires de quatre roues sous chaque nacelle moteur ainsi qu’une paire sous le poste du mitrailleur avant. Il possédait un bâton en bois sous la queue, dont l’utilité aurait été perçue en cas d’atterrissage manqué.

Côté motorisation, quatre moteurs montés en tandem Maybach Mb.IVa de 245ch chacun à refroidissement par liquide propulsaient le R.VI. Chaque moteur entraînait une hélice de 4m de diamètre. Les réservoirs étaient placés dans la section centrale du fuselage. Entre chaque paire de moteur et existait une nacelle abritant un cockpit fermé réservé à un mécanicien. A noter que le moteur Mercedes D.IVa de 260ch fut aussi utilisé mais il était moins efficace à haute altitude et fut donc rapidement abandonné. La forme générale du fuselage est restée célèbre car elle faisait penser à celle d’un bus.

Le bombardier, servant également de mitrailleur, était placé dans un cockpit ouvert à l’extrémité du nez. Les deux pilotes étaient eux placés plus en arrière dans une cabine vitrée entièrement fermée. Juste en arrière du cockpit siégeaient un navigateur, un radio et un système auxiliaire de lancement des bombes. Une tourelle dorsale était disponible plus en arrière et équipée de deux mitrailleuses de 7,92mm. Le mitrailleur pouvait tirer vers le bas, ce grâce à un espace découpé dans le fuselage. Quatre autres mitrailleuses furent montées dans le nez et le fuselage. L’appareil pouvait emporter jusqu’à 2000kg de bombes mais la moitié était emportée lors des attaques sur la Grande-Bretagne. Elles se trouvaient dans la section centrale du fuselage. Les bombes de 1000kg étaient simplement fixées sous le fuselage.

La construction d’une version hydravion du R.VI fut tentée sous le nom Type 8301. De nombreuses modifications eurent lieu, si bien que les ailes furent les seules parties qui demeuraient fidèles au R.VI. Quatre machines auraient été construites, la première étant par la suite convertie en appareil terrestre.

La totalité des R.VI furent utilisés par l’Allemagne au sein des Rfa 500 et 501. Le R.VI est le plus gros appareil ayant attaqué la Grande-Bretagne sur l’ensemble des conflits mondiaux. La première eue lieu le 17 septembre 1917. En raison du faible nombre de machines disponibles, ils effectuaient généralement leurs raids en compagnie de bombardiers plus «normaux» (type G.). Le R.VI emportait néanmoins près de trois fois la charge offensive des bombardiers classiques allemands.

Bien qu’étant construit à uniquement 18 exemplaires, il demeure le bombardier géant allemand (type R.) le plus construit. La totalité des machines furent assemblée par Zeppelin, Aviatik, Schütte-Lanz et OAW. De plus, les bonnes performances du R.VI ont influencé la pensée allemande en matière de bombardement lors de la première partie de l’année 1918. En témoigne l’augmentation subite des prototypes de bombardiers géants chez un grand nombre de constructeurs allemands, Zeppelin n’étant pas en reste avec dix nouveaux bombardiers géants créés avant la fin du conflit. Neuf eurent le temps de prendre l’air.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Zeppelin-Staaken R.VI
Envergure : 43.20 m
Longueur : 22.10 m
Hauteur : 6.30 m
Motorisation : 4 moteurs Mercedes D.VIa
Puissance totale : 4 x 260 ch.
Armement : 4 à 7 mitrailleuses
2000 kg de bombes
Charge utile : -
Poids en charge : 11820 kg
Vitesse max. : 135 km/h
Plafond pratique : 4300 m
Distance max. : 8 Heure(s)
Equipage : 7
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Zeppelin-Staaken R.VI

Profil Couleur

Profil couleur du Zeppelin-Staaken R.VI

Vidéo

Zeppelin Staaken

A voir également

0
En décembre 1940, les services officiels britanniques commandèrent, en secret, un bombardier rapide à l'avionneur américain Martin. Afin de réduire les coûts et les...

0
En 1935, l'Allemagne nazie lança un programme afin de se doter d'un porte-avions d'un gabarit similaire aux navires britanniques ou français, c'est à dire...

0
Pour beaucoup la Guerre du Pacifique fut mené quasi exclusivement par les Américains, les Australiens, et les Néo-Zélandais dans le camp allié. Toutefois les...