Adolphe PEGOUD

Adolphe PEGOUD

0

Drapeau France

  • Nom : Pégoud
  • Prénom : Adolphe
  • Année de vie : 1889-1915
  • Nationalité : France
  • Constructeur associée : 

Histoire

Adolphe Pégoud : Le voltigeur

adolphe-pegoudTombé aujourd’hui dans un relatif oubli pour le grand public, l’aviateur Adolphe Pégoud était une véritable vedette dans les premières années de l’aviation, avant la guerre de 14/18. Remarquable pilote, il ne volera toutefois que deux ans, mais suffisamment pour laisser son nom dans l’Histoire. Petit retour en arrière sur un aventurier des airs pas comme les autres.

Adolphe Pégoud, de son vrai nom Célestin Adolphe Pégoud, est né le 13 juin 1889 à Montferrat dans l’Isère au sein d’une modeste famille d’agriculteurs  dauphinois. Élève brillant, un rien aventurier, le jeune Adolphe ne se voit pas du tout reprendre l’activité paternelle et se rêve en voyageur. Il s’engage donc dans l’armée à l’été 1907. Gravissant petit à petit les échelons dans la cavalerie française, notamment en passant par les troupes coloniales, Pégoud découvre réellement le monde des airs en octobre 1911 lorsqu’il participe à son baptême de l’air, en place arrière d’un monoplan Demoiselle.

C’est  pour lui une révélation, il sera aviateur. Protégé de Louis Carlin, un des premiers pilotes militaires français et cavalier comme lui, Pégoud commence à s’intéresser au pilotage. Redevenu simple civil en janvier 1913 il apprend le pilotage auprès de Louis Blériot, toujours sous la houlette de son ami et mentor Louis Carlin. En mars de la même année Pégoud obtient son brevet de pilote.

Il est engagé par Blériot pour des essais en vol divers et variés. A cette époque il se passionne pour une toute nouvelle activité aérienne, la voltige. Tous azimuts il s’adonne à cette lubie, repoussant sans cesse les limites de ses avions. Et la consécration arrive le 2 septembre 1913 lorsque à Juvisy-sur-Orge en banlieue parisienne il réalise la première véritable boucle inversée. Adolphe Pégoud vient d’inventer le looping. Celui qui maîtrisait déjà pleinement le tonneau démontre aux journalistes, et donc au monde que l’on peut voler « la tête en bas ». Son succès est alors entier, il est reconnu comme un des plus grands pilotes de son temps.

Alors qu’il se prépare, à la demande de Blériot, a réaliser une tournée promotionnelle aux Etats-Unis et au Canada Adolphe Pégoud est mobilisé. La France vient d’entrer dans la Première Guerre mondiale. Fort heureusement pour lui le cavalier sera aviateur. Affecté à la défense aérienne de Paris Adolphe Pégoud est un pilote acharné, passionné, et finalement un peu aventureux. Toujours aussi adulé il est le premier aviateur français à recevoir le 18 juillet 1915 le titre « d’as ».

Le 31 août 1915 lors d’un simple vol de reconnaissance dans l’est du pays à Petit-Croix il tombe sous les balles d’un Aviatik allemand. Adolphe Pégoud est tué sur le coup d’une balle en plein cœur. Chevalier de la Légion d’Honneur, récipiendaire de la Croix de Guerre, Pégoud était un des grands pilotes de son temps, et il travailla durement pour accroître la sécurité des aviateurs.

Autres biographies

0
Caroline Aigle restera dans l'histoire aéronautique française comme la première femme à avoir décrocher le difficile "macaronnage" de pilote de chasse. Elle réussit le...

0
Née le 23 mai 1908 à Paris, Hélène Boucher fut une des plus grande aviatrices françaises et a battu de nombreux records de vitesse. «...

0
Surnommés les Chevaliers de l’air – et The Flying Vachon’s par les anglophones – les frères Iréné, Donat, Fernando et Roméo Vachon sont des...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.