Andreï TUPOLEV

Andreï TUPOLEV

0

Drapeau U.R.S.S.

  • Nom : Tupolev
  • Prénom : Andreï
  • Année de vie : 1888-1972
  • Nationalité : U.R.S.S.
  • Constructeur associée : 

Histoire

Andreï Tupolev : le génie de l’aéronautique russe

Andreï Tupolev Ingénieur en aéronautique et officier de l’armée russe, Andreï Tupolev révolutionne la conception et la construction des avions russes.

Portrait d’un génie en devenir 

Né le 29 octobre 1888 à Poustomazovo (Russie), il débute sa formation intellectuelle à l’École Technique Impériale de Moscou, une des plus prestigieuse université russe. Élève de Nikolaï I. Joukovski, surnommé le « Père de l’aviation russe », ils fondent en 1918, l’Institut d’aérodynamique et d’hydrodynamique central (TsAGI). C’est dans cet environnement que sont posés les bases des sciences aéronautiques russes avec le développement d’avions et de fusées célèbres avec l’utilisation systématique du duralumin à la place du bois pour la construction aéronautique.

Directeur adjoint de l’institut puis responsable du bureau d’études de l’institut en 1922, il conçoit avec son équipe aussi bien des avions civils ou avions de ligne, que des avions militaires, surtout des bombardiers.

Au Goulag au service de Staline 

Accusé d’espionnage au cours de la Grande Purge en 1937, il est désigné comme « ennemi du peuple » et transféré au Goulag de Charachka avec une centaine d’autres spécialistes de l’aviation. Cet endroit devient une concentration de l’Intelligentsia au service de Staline pour développer de nouvelles technologies dans l’aéronautique. Ces recherches aboutissent entre autres à la création du bombardier bimoteur Tu-2 utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale.
Ses progrès scientifiques appuient sa réhabilitation en 1943.

Un ingénieur reconnu 

Logo Tupolev Les années d’après-guerre sont riches en innovations, des avions toujours plus performants renforcent son leadership russe dans le domaine des aéronefs de grandes tailles. Notons en particulier :
– le Tu-16 (code OTAN : Badger), un bombardier à réaction en 1952.
– le Tu-95 (code OTAN : Badger), un autre bombardier lourd à turbopropulseurs en 1954.
– le Tu-104, le 1er avion de transport civil russe à réaction en 1955.
– le Tu-114, un avion de ligne commercial à longue distance.

De nombreux prix récompensent ses avancées scientifiques dont le prix Staline en 1943, il est aussi membre de l’Académie des sciences de l’URSS, membre d’honneur de la Royal Aeronautical Society de Grande-Bretagne et le titre de héros du travail socialiste.

Une succession assurée

Le fils de Tupolev, Alexeï en 1963, prend la tête de l’équipe de concepteurs du Tu-144, le célèbre avion de ligne appelé par dérision « Konkordski » à l’Ouest, de part sa ressemblance flagrante avec le Concorde. Ce fut, en 1969, le premier avion commercial russe à franchir le mur du son lors d’un vol d’essai.

Moteur de l’industrie soviétique et élément clé du régime de Staline, Tupolev a joué un rôle déterminant pour l’avancée scientifique dans le domaine de l’aéronautique russe. Il décède à Moscou en 1972.

Autres biographies

0
Né à Détroit, William E. BOEING fait des études d'ingénieur à Yale avant d'aider son père dans le commerce du bois. En 1914, il...

0
Ingénieur en aéronautique et officier de l’armée russe, Andreï Tupolev révolutionne la conception et la construction des avions russes. Portrait d’un génie en devenir  Né le 29 octobre...

0
Le nom de Paul Cornu ne vous dit sûrement rien. En effet de tous les grands précurseurs de l'histoire aéronautique c'est certainement le plus...
Max
Un amoureux de l'aviation comme les autres, vouant une véritable passion pour le F-14 Tomcat et en particulier l’escadrille "Jolly Rogers" à la tête de mort... C'est peut-être pour cela que je suis en charge des crashs !?