Clarence «Kelly» JOHNSON

Clarence «Kelly» JOHNSON

0

Drapeau Etats-Unis

  • Nom : Johnson
  • Prénom : Clarence Leonard « Kelly »
  • Année de vie : 1910-1990
  • Nationalité : Etats-Unis
  • Constructeur associée : 

Histoire

Clarence Leonard « Kelly » Johnson : l’ingénieur vedette de Lookheed Corporation

Clarence Leonard « Kelly » JohnsonClarence Leonard « Kelly » Johnson (27 février 1910 – 21 décembre 1990) fut un ingénieur américain spécialisé dans l’aéronautique civil et militaire, réputé comme l’un des plus talentueux et prolifique de l’histoire de l’aviation.

Une carrière aéronautique au service de l’innovation et des défis techniques… 

Il entre en 1933 à la Lookheed Corporation, et devient rapidement le responsable de la divison Skunk Works, un département travaillant sur des projets novateurs et secrets. En ce qui concerne l’aviation militaire, il a travaillé sur le premier avion à réaction militaire américain, le Lockheed P-80 Shooting Star (1940), et plus tard sur l’avion de reconnaissance U-2 Dragon Lady (1957), utilisé par l’armée américaine comme par la CIA. Il a conçu, pour l’aviation civile, la lignée des Constellation, le fameux avion de transport transcontinental.

… Qui font de lui une légende aérospatiale… 

Il travaille aussi sur la fin de sa carrière au projet Agena-D, un étage de fusée destiné aux satellites de reconnaissance militaire et à plusieurs sondes spatiales. Il devient alors une légende de l’histoire aérospatiale.

…Aux prix prestigieux! 

Ses travaux, ses intuitions et ses qualités de designer lui ont permis d’obtenir de nombreux titres et récompenses. Le design du F-104 Starfighter en 1959 et le développement de l’intercepeteur YF-12 (qui débouchera sur le SR-71 Blackbird) en 1964 lui valent notamment d’être récompensé par 2 fois par le prestigieux Collier Trophy (prix annuel de l’aviation, décerné par l’association américaine d’aéronautique, la NAA).

Sa devise : « be quick, be quiet, be on time » (Sois rapide, sois calme et sois à l’heure) 

Outre ses qualités de technicien, il est aussi un grand manager d’équipe. Il expose ses 14 règles de management de Skunkworks, dans son autobiographie Kelly -More Than My Share Of It All, sortie en 1985 :
– sélectionner ses collaborateurs parmi les meilleurs,
– mettre en place une organisation simple et flexible du travail, à l’épreuve des imprévus,
– protéger au maximum le projet face aux intrusions extérieurs.
A la fin de sa carrière, le poste de directeur de la Lookheed Corporation lui fut plusieurs fois proposé, mais il a toujours refusé.

Une vie simple mais marquée par la douleur 

La philosophie de sa vie personnelle, exposée dans sa biographie, est une référence de l’idéal de vie américain : la proximité avec Dieu, l’amour des siens, un but dans lequel s’investir et enfin respecter les gens pour qui vous travaillez et qui travaillent pour vous.

Il épouse sa première femme, Althea Louise, qui travaillait aussi pour Lookheed, en 1937. Deux ans après sa mort, en 1969, il se remarie avec sa secrétaire, Mary Meade. Lorsque celle-ci décède, en 1980, Kelly Johnson épouse alors sa meilleure amie, Nancy Powers, qui accompagne la fin de sa vie, marquée par une longue maladie.

Autres biographies

0
D'origine anglaise, né à Paris le 26 mai 1874 de parents correspondants de journaux anglais, il sera naturalisé Français en 1937. Henri Farman s'intéressa...

0
Constructeur d’avions allemand et fondateur de Dornier GmbH, Claudius Dornier laisse à la postérité plusieurs innovations qui ont marqué le monde de l’aviation. Repéré par Zeppelin  D’ascendance française par...

0
Cet ingénieur français fut le précurseur de l'aviation moderne. Dès son adolescence, Clément Ader tenta de construire des engins capables de soulever un homme....
Max
Un amoureux de l'aviation comme les autres, vouant une véritable passion pour le F-14 Tomcat et en particulier l’escadrille "Jolly Rogers" à la tête de mort... C'est peut-être pour cela que je suis en charge des crashs !?