Ferdinand ZEPPELIN (Von)

Ferdinand ZEPPELIN (Von)

0

Drapeau Allemagne

  • Nom : ZEPPELIN
  • Prénom : Ferdinand
  • Année de vie : 1838-1917
  • Nationalité : Allemagne
  • Constructeur associée : 

Histoire

Ferdinand ZEPPELIN : le père des dirigeables

Ferdinand Von ZeppelinLe nom de Zeppelin est incontestablement rattaché aux ballons dirigeables. A tel point même que le grand public a une facilité déconcertante pour nommer ainsi la majorité des dirigeables. Il faut dire que Ferdinand Von Zeppelin, aristocrate allemand du XIXème siècle, a véritablement révolutionné l’aventure de ces machines qui permirent en leurs temps de défricher le vol motorisé, et ce avant la naissance de l’aviation.

Comme souvent dans l’aristocratie allemande les fils devaient faire carrière dans l’armée, et le jeune Ferdinand Von Zeppelin ne dérogea pas à la règle. Brillant jeune ingénieur, féru d’aérostation, adepte des théories des frères Montgolfier, il se lança dans un tour de l’Europe et des Etats-Unis.

A seulement 25 ans le 19 août 1963, sur autorisation spéciale du Président des Etats-Unis Abraham Lincoln, il participa à une mission d’observation du champ de bataille dans la région de Saint-Paul dans le Minnesota. Accompagné du Capitaine Steiner, de l’US Army, Zeppelin scruta les manœuvres des troupes nordistes et sudistes dans le secteur. Des coups de feu retentirent, et même des tirs d’artillerie, en direction de leur ballon. Comme celui ci ne pouvait que monter ou descendre Zeppelin comprit les limites de ces machines dans la guerre moderne. Derrière l’ingénieur pointait encore l’officier.

De cette mésaventure le jeune Ferdinand Von Zeppelin ressortit avec une conviction. L’avenir était dans le mouvement, et la sphère, forme des montgolfières n’était pas ce qu’il y avait de mieux. C’est alors qu’il eut l’idée de concevoir le premier aéronef de l’Histoire, capable, tout en respectant les vents, de descendre et de monter, grâce à des moteurs à combustion et à des systèmes emprunté à la navigation maritime. L’aéronautique était en marche. Nous étions alors en 1874 et Zeppelin venait de terminer son temps obligatoire dans l’armée. Toutefois comme chaque aristocrate il restait très attaché à celle ci.

C’est à presque 60 ans, en août 1897, que Zeppelin déposa officiellement le brevet pour son LZ-1, le premier véritable dirigeable moderne. Toutefois l’usinage de cette machine était tellement compliqué qu’il fallut attendre le 2 juillet 2000 pour que le LZ-1 effectue son vol inaugural depuis le lac de Constance. Ce premier vol se déroula sans encombre et augura un très bel avenir à ce qui allait donner l’une des plus belles success-story de l’histoire aéronautique mais allait se terminer tragiquement avec le LZ-129 et son tragique accident à New York.

Ancien officier mais pacifiste affirmé Ferdinand Von Zeppelin travailla activement contre la Première Guerre Mondiale et l’utilisation que le Keiser fit de ses dirigeables pour bombarder les villes britanniques et françaises. Pour Zeppelin il s’agissait là d’une dénaturation de son invention. En effet pour lui les dirigeables devaient servir à relier les hommes entre eux et non à les tuer. Toutefois le comte ne vit pas la fin du conflit puisqu’il mourut à 79 ans le 8 mars 1917.

Il ne vit pas non plus l’usage que firent les nazis de ses machines à des fins de propagande. Nul doute que cet amoureux des écrits de Jules Verne, de Victor Hugo, et de Goethe aurait refusé les théories raciales d’Adolf Hitler. Zeppelin demeure plus de 150 ans après sa naissance un des grands noms des origines de la conquête du ciel.

Autres biographies

0
Cet ingénieur français fut le précurseur de l'aviation moderne. Dès son adolescence, Clément Ader tenta de construire des engins capables de soulever un homme....

0
L. Blériot est né à Cambrai, dans le Nord, en 1872. Après de solides études d'ingénieur, à l'école Centrale des Arts et Manufactures. Il...

0
Ingénieur en aéronautique et officier de l’armée russe, Andreï Tupolev révolutionne la conception et la construction des avions russes. Portrait d’un génie en devenir  Né le 29 octobre...
Max
Un amoureux de l'aviation comme les autres, vouant une véritable passion pour le F-14 Tomcat et en particulier l’escadrille "Jolly Rogers" à la tête de mort... C'est peut-être pour cela que je suis en charge des crashs !?