Henri FABRE

Henri FABRE

0

Drapeau France

  • Nom : Fabre
  • Prénom : Henri
  • Année de vie : 1882-1984
  • Nationalité : France
  • Constructeur associée : 

Histoire

Henri Fabre : Le père des hydravions

henri-favreQu’ont en commun un Consolidated PBY Catalina, un Short Rangoon, et un Bombardier CL-415 ? Ce sont tous des aéronefs hydravions ou des amphibies, des avions capables de décoller depuis une étendue d’eau et de revenir s’y poser. Dans leur jargon propre on dit déjauger et amerrir. Si l’utilisation des lacs, fleuves, mers calmes, voire un peu moins calme nous semble aujourd’hui banale et normal il faut savoir que la mise au point des premiers aéronefs de ce type fut un véritable cauchemar pour ceux qui s’y essayèrent. Et le premier à avoir réussi est le Français Henri Fabre.

Henri Fabre est né le 29 novembre 1882 à Marseille où il vécut toute son enfance et sa vie d’étudiant. Diplômé ingénieur en construction navale Fabre était un passionné des choses de l’air. Il décida donc rapidement de conjuguer sa passion avec son métier, et eut l’idée de construire un aéronef capable d’opérer à partir de l’eau.

A cette époque presque tous les aviateurs s’essayèrent aux hydravions, mais c’est bel et bien Fabre qui réalisa le premier véritable appareil de ce type. Désigné Canard celui ci était un étonnant monoplan à ailes médianes, sans véritable fuselage puisque le pilote, Fabre lui-même, prenait place sur une grosse poutrelle en bois, véritablement à cheval sur la structure. Mais le génie du Canard résidait dans ses quatre flotteurs de forme cylindrique. Pesant à peine 475kg le Canard était propulsé par un moteur Gnome d’une puissance de 50 chevaux entrainant une hélice propulsive.

Fabre fit déjauger son Canard pour la première fois depuis l’étang de Berre, à quelques kilomètres de Marseille, le 28 mars 1910. Fabre vient d’entrer dans l’Histoire.

Par la suite il travailla à améliorer son système et fit équipe avec l’ingénieur Tellier afin de développer les premiers hydravions à coque dès 1913. Toutefois des désaccords d’ordre politique entre les deux hommes mit fin à l’alliance quelques jours seulement avant le déclenchement de la Première Guerre Mondiale.

Durant cette dernière Fabre fut ingénieur pour le compte de la Marine Nationale et travailla aux côtés de constructeurs comme BreguetCaudron, Curtiss, ou encore Voisin. Aux côtés de Glenn Curtiss, il participa à la mise au point des premiers hydravions américains.

Henri Fabre continua les vols d’essais jusqu’en 1923, époque à laquelle il cessa suite à un accident léger qui lui fit passer le goût pour l’aventure aérienne.

Après cela Henri Fabre se consacra à sa famille et à son entreprise de construction de bateaux de plaisance. En 1945 De Gaulle lui proposa la direction des usines d’hydravions de la SNCASO mais Fabre refusa. Il mourut le 28 juin 1984 à 101 ans et fut enterré dans l’Isère. Loin de la mer et des hydravions qu’il avait pourtant inventés.

Aujourd’hui le Canard de Fabre est l’une des pièces maîtresses des collections permanentes du Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget.

Autres biographies

0
L'ingénieur Gabriel Voisin, exploita avec son frère Charles , un atelier de mécanique à Lyon. Ils s'intéressèrent rapidement à des prototypes de planeurs équipés...

0
Jack NORTHROP est né à Newark, New jersey. Curieusement, pour un homme qui parvient à pousser la technologie du vol au-delà de ses limites,...

0
Les deux frères américains précurseurs de l'aviation inventèrent et firent voler le premier avion opérationnel. Les Wright admiraient les ouvrages et les exploits...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.