La détection acoustique et la guerre aérienne

La détection acoustique et la guerre aérienne

0
L'armée américaine qui avant le radar, utilisait les localisateurs acoustiques pour repérer les avions

Que vous avez de grandes oreilles ! C’est pour mieux vous entendre mon enfant !

Au fil des âges, les stratégies, le matériel, les armements ont évolué de façon considérable. Jusqu’à l’arrivée de l’artillerie, le plus souvent, une armée était une combinaison de cavaliers et d’hommes à pied dont les deux camps se tenaient à portée de vue l’un de l’autre, quand ce n’était pas directement au contact. A l’exception du recours à la poliorcétique, c’est-à-dire aux techniques de siège, jusqu’au 19ème siècle, la grande majorité des batailles était de courte durée (quelques heures) et se déroulait uniquement en journée. En règle générale, les deux parties se battent à un endroit choisi dont la ligne de front se limitait à quelques centaines de mètres (Crécy-1346, Azincourt-1415) voire quelques kilomètres au maximum (Waterloo-1815, Solferino-1859).

L’évolution des technologies, des tactiques militaires et du matériel permettait d’accélérer le mouvement des troupes, le déplacement de l’artillerie, d’accentuer les tirs lointains et de surprendre l’ennemi. Ces nouvelles normes nécessitèrent forcément la mise en œuvre de systèmes d’identification ou de localisation de l’adversaire permettant aux différents échelons de commandement, des prises décisions plus rapides.

Dès le début du 20ème siècle, les premiers aéronefs apporteront une nouvelle dimension. D’abord utilisée de façon passive au service de la reconnaissance et de l’artillerie, l’aviation démontra rapidement de grandes capacités d’action et de pénétration. Cette nouvelle arme connaîtra un développement exponentiel durant la première guerre mondiale dans les missions de chasse ou de bombardement et très vite, les états-majors s’adaptèrent aux nouvelles normes de la guerre moderne.

Jusqu’à l’arrivée des premiers radars et durant plusieurs décennies, la détection acoustique sera donc le seul moyen d’identification à longue distance utilisé par les armées afin de déterminer l’origine d’un tir d’artillerie ou de prévenir l’approche d’aéronefs et d’en estimer la direction. C’était une évidence, avec la maîtrise de l’air, l’ennemi pouvait déboucher de partout et frapper à toute heure du jour ou de la nuit.

Vous trouverez ci-dessous l’ensemble des parties de ce dossier très complet

Sommaire du dossier

Explorez l'ensemble du contenu du dossier...
Les débuts de la lutte antiaérienne

Les débuts de la lutte antiaérienne

Lorsque les aérostiers s’en mêlent La première utilisation d’un ballon d’observation dans l’histoire militaire revint aux français (Fleurus-1794). Cette initiative ouvrit de nouvelles perspectives aux combattants mais l’effet de surprise n’entraina aucune riposte particulière de la part des coalisés (Royaume-Uni, Autriche et Hanovre). Les ...
Fonctionnement de la détection acoustique

Fonctionnement de la détection acoustique

Comment cela fonctionne-t-il ? La détection acoustique est la science de l’utilisation du son destinée à déterminer la distance et la direction d’un objet. En règle générale, les appareils de détection acoustiques sont constitués d’un ensemble de cornets fixés sur un support métallique. Ces cornets ou « oreilles » pivotent sur un axe et sont des...
La détection acoustique durant la Première Guerre mondiale

La détection acoustique durant la Première Guerre mondiale

1914, l’Europe s’embrase Le début du conflit révèle une importante différence de doctrine entre Français et Allemands. Ces derniers préconisent et planifient l’utilisation de l’aviation pour des missions de bombardement alors que les moyens aériens français ne sont envisagés que pour la reconnaissance. Il ne faut pas attendre longtemps pour en avoir un...
Zoom sur les oreilles de béton anglaises

Zoom sur les oreilles de béton anglaises

Bien avant le  premier survol de la Grande Bretagne par un aéronef ennemi mais dans la perspective d’une possible attaque aérienne, les autorités britanniques avaient déjà développé un réseau d’alerte couvrant une partie de la côte Est ainsi que certains centres stratégiques ou villes susceptibles d’être des cibles potentielles. La menace principale...
La détection acoustique durant l'Entre-Deux-Guerres

La détection acoustique durant l'Entre-Deux-Guerres

Novembre 1918, l’Allemagne est défaite et l’armistice marque la fin d’un conflit meurtrier. Le traumatisme engendré par ces années de guerre fait maintenant place au soulagement mais du côté des vaincus, le ressentiment est sévère et les sanctions ordonnées par le traité de Versailles (Juin 1919) n’atténueront pas cette rancœur. L’Allemagne se voit privée de se...
La détection acoustique durant la Seconde Guerre mondiale

La détection acoustique durant la Seconde Guerre mondiale

1939 - 1945 : la détection acoustique en photos Allemagne et Europe occupée Cette carte était utilisée dans un centre de défense antiaérien. Celle-ci est centrée sur la ville de Dessau et regroupe l'espace aérien entre Berlin, Leipzig et Dresdes. Les annotations reçues des postes d'écoute et d'observation sont indiquées dans les cercle conce...
Compléments et annexes

Compléments et annexes

Applications civiles originales Le Shout-O-Phone Revue mensuelle - Popular Science de Juin 1940 - USA (Traduction) « Amis et parents de part et d’autre de la frontière franco-suisse peuvent échanger leurs salutations à travers une zone interdite de soixante-dix pieds de large (22 mètres).Pour cela, il faut être équipé. Il parle à tr...

Autres dossiers à consulter

0
Pour ce nouveau késako nous allons nous intéresser à un terme que vous avez déjà certainement lu en parcourant nos pages sans forcément savoir...

0
Parler de la Luftwaffe ou de l'Armée de l'Air durant la Première Guerre mondiale, ou bien de l'US Air Force et de la Composante...

1
Il y a trente ans, en 1983, l'hebdo satirique français Le Canard Enchaîné révélait un des plus beaux scandales de la Vème République, un...