Le 11 group au cœur de la bataille

Le 11 group au cœur de la bataille


Le plus fort de la Bataille d’Angleterre porta sur le 11 Group, vu sa proximité des bases allemandes et aussi vu qu’il protégeait Londres. Le quartier général  du 11 Group se trouvait à Uxbridge, à l’ouest de Londres. Un bunker souterrain, maintenant connu comme le « Battle of Britain bunker » en était le centre nerveux et contrôlait les différents secteurs et Squadrons du Group. C’est en sortant de ce bunker que Churchill prononça pour la première fois la célèbre phrase « Never was so much owed by so many to so few » – « Jamais autant n’a été dû par un si grand nombre à si peu« , les « so few » étant bien entendu les pilotes de la chasse britannique.

plotting-room-salleLa photo ci-contre montre la « plotting room » du bunker, composée d’une grande table représentant une carte du sud de l’Angleterre, de la manche et du nord de la France et de la Belgique. La position de chaque appareil ou groupe d’appareils en vol est marquée par un bloc de bois qui indique aussi la désignation, la composition, la force du groupe et son altitude.

La position de ces blocs était mise à jour en temps réel par des opératrices équipées de baguettes à mesure que les informations leur étaient fournies. Cela permettait au contrôleur d’avoir une vision globale de la situation dans la zone sous sa responsabilité et de prendre ses décisions en connaissance de cause. Une série de téléphonistes opéraient les communications entrantes et sortantes tandis que le contrôleur était en liaison radio avec les secteurs et les Squadrons.

plotting-roomUn panneau mural se trouvait au fond de la pièce (les bandes verticales numérotées aux numéros des Squadrons) et renseignaient sur l’état des Squadrons du Group. Ces Squadrons peuvent être dans différents « états » ; en vol, en alerte (prêts à décoller en quelques minutes), en ravitaillement ou en attente (délai pour le décollage plus long)…. Ce panneau permettait donc de connaître à chaque instant le potentiel d’appareils disponibles. Si tous les Squadrons étaient en vol (le panneau du Squadron est rouge si il est en vol), cela signifiait que tous le potentiel était utilisé simultanément et qu’il n’y avait plus de réserve (dans le Group).  Cette situation se présenta effectivement.

De manière fortuite, W. Churchill se trouvait dans le bunker le 15 septembre 1940, jour ou l’on considère généralement que la bataille fut gagnée par les britanniques, abattant 56 appareils ennemis pour la perte de 26 des leurs, convaincant les allemands de renoncer à leur plan d’invasion.

Autres parties du dossier

Explorez l'ensemble du contenu du dossier...


Autres dossiers à consulter

0
Il est des noms comme ça dont la seule évocation écarquille les yeux des aérophiles comme d'un enfant devant une vitrine de Noël :...

0
En combat tournoyant, on distingue trois types de poursuites : en angle d'avance, en angle de retard, ou "en calque". Selon la situation tactique,...

4
Par une froide soirée de décembre, quoi de mieux qu’un bon vieux film confortablement calé dans un fauteuil avec un feu qui crépite dans...
Computer Support à l'Université de Namur (Belgique) Enseignant dans le Supérieur de Promotion Sociale Passionné d’aviation et pilote d'occasion