Le nom des forces aériennes durant les deux conflits mondiaux

Le nom des forces aériennes durant les deux conflits mondiaux


Parler de la Luftwaffe ou de l’Armée de l’Air durant la Première Guerre mondiale, ou bien de l’US Air Force et de la Composante Air Belge durant le conflit de 35-45 s’avèrent être de graves erreurs historiques.

L’utilisation de l’aviation comme arme remonte à la Première Guerre mondiale. Mais à cette époque, seuls quelques pays peuvent se payer le luxe de disposer de leur propre aviation militaire. En fait, c’est surtout durant l’entre-deux-guerres et surtout la Seconde Guerre mondiale que les forces aériennes vont se développer pour donner naissance aux organisations qu’elles sont aujourd’hui.

Nous allons en effet voir dans ce dossier que les forces aériennes que nous connaissons aujourd’hui ne portaient pas forcément le même nom durant ces deux périodes charnières de l’histoire aéronautique.

Pour respecter l’ordre chronologique nous aborderons d’abord la Première Guerre mondiale puis la Seconde.

La Première Guerre mondiale
  • Afrique du Sud, South African Aviation Corps, de 1915 à 1918.
  • Albanie, Forcat Mbretërore të Aviacionit, de 1914 à 1918.
  • Allemagne, Luftstreitkräfte, de 1914 à 1918.
  • Argentine, Servicio Aeronáutico del Ejército, de 1914 à 1918.
  • Australie, Australian Flying Corps, de 1914 à 1918.
  • Autriche-Hongrie, Kaiserliche und Königliche Luftfahrtruppen, de 1914 à 1918.
  • Belgique, Compagnie des Aérostiers et Ouvriers, de 1914 à 1915, puis Aviation Militaire Belge, de 1915 à 1918.
  • Brésil, Corpo de Aeronautas e Aviadores do Exército Brasileiro, de 1914 à 1918.
  • Bulgarie, Aviatsionen batal’on, de 1914 à 1915, puis Aviatsionen polk na armiyata , de 1915 à 1918.
  • Canada, Canadian Aviation Corps, de 1914 à 1915, puis Royal Flying Corps of Canada, de 1915 à 1918.
  • Chili, Servicio de Aviación Militar de Chile, de 1914 à 1918.
  • Chine, Chung-Hua Min-Kuo K’ung-Chün, de 1916 à 1918.
  • Cuba, Cuerpo Aéreo del Ejército de Cuba, de 1914 à 1918.
  • Danemark, Hærens Flyvertropper, de 1914 à 1918.
  • Empire Ottoman, Umur-u Havaiye Müfettişliği, de 1914 à 1918.
  • Espagne, Aeronáutica Militar Española, de 1914 à 1918.
  • États-Unis, US Signal Corps Aviation Section, de 1914 à 1918, puis US Army Air Service, au cours de l’année 1918.
Un chasseur SPAD XIII américain, quelque part sur le front français.
Un chasseur SPAD XIII américain, quelque part sur le front français.
  • France, Aéronautique Militaire Française, de 1914 à 1918.
  • Grèce, Polemikì Aeroporia, de 1914 à 1918.
  • Guatemala, Cuerpo de Aviación de Ejército, de 1914 à 1918.
  • Italie, Corpo Aeronautico Militare, de 1914 à 1918.
  • Japon, Dai-Nippon Teikoku Rikugun Kōkū tai, de 1914 à 1918.
  • Mexique, Fuerza Aérea Mexicana, de 1915 à 1918.
  • Norvège, Norske Hærens Flyvevesen, de 1915 à 1918.
  • Nouvelle-Zélande, Royal New Zealand Army Flying Corps, de 1914 à 1918.
  • Pays-Bas, Luchtvaartafdeling, de 1914 à 1918.
  • Portugal, Serviço Aeronáutico Militar, de 1914 à 1918.
  • Roumanie, Aeronautica Regală Română, de 1915 à 1918.
  • Royaume Uni, Royal Flying Corps, de 1914 à 1918, puis Royal Air Force, au cours de l’année 1918.
  • Russie, Imperatorskoye Russkoye voyennoy aviatsii, de 1914 à 1917.
  • Serbie, Srpska Avijatika, de 1914 à 1918.
  • Suède, Flygkompaniet, de 1914 à 1918.
  • Suisse, Schweizerische Fliegertruppe, de 1914 à 1918.
  • Thaïlande, Kong Bin Tahan Bok, de 1914 à 1917, puis Krom Akatsayan Tahan Bok, de 1917 à 1918.
  • Union Soviétique, Voenno-Vozdushnye Sily, de 1917 à 1918.
Doit-on encore présenter le Fokker D-VII ?
Doit-on encore présenter le Fokker D-VII ?

Il est à noter le cas de certains pays qui en 1914 n’avaient pas d’aviation militaire mais qui s’en sont doté durant les quatre ans de la guerre. On y trouve notamment l’Afrique du Sud et la Norvège, pour ne citer qu’eux. Tous les pays précités n’ont pas combattus mais disposait ou ont créé leur aviation militaire au temps du conflit.
On remarquera aussi que certaines aviations militaires ont changé de désignation au cours du conflit. Le cas de la Royal Air Force est particulier, elle a été créé quelques mois seulement avant la fin des hostilités.

La Seconde Guerre mondiale
  • Afghanistan, Afghan Hawa-e Ourdou, de 1939 à 1945.
  • Afrique du Sud, Royal South African Air Force, de 1939 à 1945.
  • Allemagne, Luftwaffe, de 1939 à 1945.
  • Argentine, Servicio Aeronáutico del Ejército, de 1939 à 1945, puis Fuerza Aérea Argentina au cours de l’année 1945.
  • Australie, Royal Australian Air Force, de 1939 à 1945.
  • Autriche, Luftwaffen Kommando Österreich, de 1939 à 1945.
  • Belgique, Aviation Militaire Belge, de 1939 à 1940.
  • Bolivie, Cuerpo de Aviación, de 1939 à 1944, puis Fuerza Aérea Boliviana, de 1944 à 1945.
  • Brésil, Serviço de Aviação Militar, de 1939 à 1941, puis Força Aérea Brasileira, de 1941 à 1945.
  • Bulgarie, Vazhdushnite na Negovo Velichestvo Voiski, de 1939 à 1941.
  • Canada, Royal Canadian Air Force, de 1939 à 1945.
  • Chili, Fuerza Aérea de Chile, de 1939 à 1945.
  • Chine, Chung-Hua Min-Kuo K’ung-Chün, de 1939 à 1945.
  • Colombie, Fuerza Aérea Colombiana, de 1939 à 1945.
  • Croatie, Zrakoplovstov Nezavisne Države Hrvatske, de 1941 à 1945.
  • Cuba, Cuerpo de Aviación del Ejército de Cuba, de 1939 à 1945.
  • Danemark, Hærens Flyvertropper, de 1939 à 1945.
  • Dominique, Compañía de Aviación del Ejército Dominicano, de 1939 à 1942, puis Compañía de Aviación del Ejército Nacional, de 1942 à 1945.
  • Égypte, Royal Air Force of Egypt, de 1939 à 1945.
Le très efficace hydravion allemand Arado Ar 196 aux couleurs de la Luftwaffe.
Le très efficace hydravion allemand Arado Ar 196 aux couleurs de la Luftwaffe.
  • El Salvador, Fuerza Aérea Ejército de Salvador, de 1939 à 1945.
  • Équateur, Fuerza Aérea del Ejército Equatoriana, de 1939 à 1944, puis Fuerza Aérea Ecuatoriana, de 1944 à 1945.
  • Espagne, Ejército del Aire, de 1939 à 1945.
  • Estonie, Eesti Õhuvägi, de 1939 à 1940.
  • États-Unis, US Army Air Corps, de 1939 à 1941, puis US Army Air Force de 1941 à 1945.
  • Éthiopie, Ye Empiyrioali Ithopya Ayer Hayl, de 1940 à 1941.
  • Finlande, Suomen ilmavoimat, de 1939 à 1945.
  • France, Armée de l’Air, de 1939 à 1940, puis Forces Aériennes Françaises Libres de 1940 à 1944, et enfin Armée de l’Air de 1944 à 1945.
  • France de Vichy, Armée de l’Air de l’armistice, de 1940 à 1944.
  • Grèce, Polemikì Aeroporia, de 1939 à 1945.
  • Guatemala, Cuerpo de Aeronáutica Militar, de 1939 à 1945.
  • Haïti, Corps d’Aviation de la Garde d’Haïti, de 1942 à 1945.
  • Honduras, Fuerza Aérea Hondureña y Escuela Militar de Aviación, de 1939 à 1945.
  • Hongrie, Magyar Légierő, de 1939 à 1941, puis Magyar Királyi Honvéd Légierő de 1941 à 1945.
  • Irlande, Irish Air Corps, de 1939 à 1945.
  • Italie, Regia Aeronautica, de 1939 à 1943, puis Aeronautica Nazionale Repubblicana de 1943 à 1944.
  • Italie cobelligérante, Aviazione Cobelligerante ed Aeronautica Militare Italiana, de 1943 à 1945.
  • Japon, Dai-Nippon Teikoku Rikugun Kōkū tai, de 1939 à 1945.
  • Lituanie, Latvijas Gaisa Spēki, de 1939 à 1940.
Le Nakajima Ki-43 japonais, un des meilleurs chasseurs terrestres de la guerre.
Le Nakajima Ki-43 japonais, un des meilleurs chasseurs terrestres de la guerre.
  • Mexique, Fuerza Aérea Mexicana, de 1939 à 1945.
  • Mongolie, Voyennaya aviatsiya mongol’skiy narod, de 1939 à 1945.
  • Nicaragua, Fuerza Aérea de la Guardia Nacional, de 1939 à 1945.
  • Norvège, Norske Hærens Flyvevesen, de 1939 à 1942, puis Kongelige Norske Luftforsvaret de 1944 à 1945.
  • Nouvelle Zélande, Royal New Zealand Air Force, de 1939 à 1945.
  • Pays-Bas, Luchtvaartafdeling, de 1939 à 1940, puis de 1944 à 1945.
  • Pérou, Cuerpo Aeronáutico del Perú, de 1939 à 1945.
  • Philippines, Hukbong Himpapawid ng Pilipinas, de 1940 à 1945.
  • Pologne, Wojska Lotnicze, de 1939 à 1940, puis Lotnictwo Wojska Polskiego, de 1944 à 1945.
  • Portugal, Arma da Aeronáutica Militar, de 1939 à 1945.
  • Rhodésie, Rhodésian Air Force, de 1939 à 1945.
  • Roumanie, Aeronautica Regală Română, de 1939 à 1941, puis Forţele Aeriene Regale ale României, de 1941 à 1944, et enfin Forţele Aeriene Române de 1944 à 1945.
  • Royaume Uni, Royal Air Force, de 1939 à 1945.
  • Suède, Svenska Flygvapnet, de 1939 à 1945.
  • Suisse, Schweizerische Flugwaffe, de 1939 à 1945.
  • Tchécoslovaquie, Československé Letectvo, de 1939 à 1940.
  • Thaïlande, Kongthap Akat Thai, de 1939 à 1945.
  • Tonga, Tonga Defense Force Air Service, de 1940 à 1945.
  • Turquie, Hava Müsteşarlığı, de 1939 à 1944, puis Türk Hava Kuvvetleri, de 1944 à 1945.
  • Union Soviétique, Voyenno-Vozdushnye Sily, de 1939 à 1945.
  • Uruguay, Aeronáutica Militar Uruguaya, de 1939 à 1945.
  • Venezuela, Regimiento de Aviacion, de 1939 à 1945.
  • Yougoslavie, Ugoslovensko Kraljevsko Ratno VAzduhoplovstvo i Pomorska Aviacija, de 1939 à 1941.
North American Mustang aux couleurs de la Royal Air Force.
North American Mustang aux couleurs de la Royal Air Force.

Il est évident que certains de ces pays ne sont pas entrés en guerre en 1939, à l’image des États-Unis, cependant la période de référence pour ce conflit va de l’invasion de la Pologne par les armées allemandes en septembre 1939 jusqu’à la capitulation nippone en août 1945. Lorsque les dates sont postérieures à 1939 cela signifie l’année de création de la force aérienne.

De même la France et la France de Vichy sont clairement séparées, c’est un parti pris que j’assume en tant qu’auteur. Un œil avisé aura remarqué que les pays affichant une neutralité officielle sont également traités, celle-ci étant généralement à géométrie variable.

À présent vous en savez un peu plus sur les forces aériennes qui participèrent aux deux conflits mondiaux, sur leur désignation exacte.

Autres parties du dossier

Explorez l'ensemble du contenu du dossier...


Autres dossiers à consulter

1
Cinq formations militaires disposant de moyens aériens, voilà ce dont disposent les États-Unis pour se défendre et projeter leurs forces à l'étranger. C'est sans...

0
Véritable figures de proue (aussi bien au sens figuré que propre) des cirques volants les Barnstormers étaient des acrobates qui dans les années 1920...

1
Avant même le déclenchement de la Deuxième Guerre mondiale, il était évident que l’aviation allait jouer un rôle déterminant lors l’inévitable conflit à venir....