Pour le grand retour des kézakos, après plusieurs mois d’absence, nous allons de nouveau vous expliquer de manière concise et efficace un concept aéronautique. Et une fois encore c’est un anglicisme : la Drop Zone, ou DZ, qui nous intéresse ici.

Le terme de DZ est fréquemment employé pour désigner les zones d’atterrissage d’hélicoptères qui ne sont pas prévues initialement à cet effet. Il peut s’agir de terrains de sport, de parkings découverts, de terre-pleins, voire même d’une route ou d’une autoroute.
Ainsi les Drop Zone sont à opposées aux hélisurfaces qui elles ont été conçues spécifiquement pour permettre l’atterrissage d’un hélicoptère.

Le terrain de foot ou de rugby, une DZ très répandue.

À l’origine pourtant la Drop Zone n’avait rien à voir (ou presque) avec les voilures tournantes puisqu’elle désignait la zone d’atterrissage des parachutistes. Ce n’est qu’à la fin des années 1990 que le terme a trouvé le sens qu’on lui attribue le plus régulièrement de nos jours.

Autres parties du dossier

Explorez l'ensemble du contenu du dossier...


Autres dossiers à consulter

PARTAGER
Article précédentCourse folle vers le Paradis du Pacifique
Article suivantLes Century Fighters
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.