Composition du siège éjectable

Composition du siège éjectable

0

Un baquet réglable en hauteur et formant réceptacle pour le paquetage de survie. Véritable squelette du siège, il permet de ne pas disperser le pilote et son paquetage de survie tant que le parachute ne s’est pas ouvert.

Un dossier formant réceptacle pour les parachutes sur les sièges les plus anciens (Martin Baker Mk4). Un appuie tête recevant le parachute stabilisateur (MK4) ou les deux parachutes : stabilisateur et principal (MK10).

[one_third]

[/one_third]

[two_third_last]

Un harnais pilote équipé d’un système de rappel de buste : système pyrotechnique qui plaque le harnais au baquet au niveau des épaules afin que le pilote soit en bonne position avant le coup de pied au derrière).

Un système d’éjection pyrotechnique, assurant le départ et l’évacuation de l’avion dans des conditions physiologiquement acceptables. Tout est fonction de l’altitude et de la vitesse : à la fois pour que la séquence complète d’éjection de déroule complètement (2.65 secondes entre le tirage de poignée et l’ouverture de voilure pour un Mk10) et pour que physiologiquement le corps résiste aux agressions du monde extérieur à la cabine (souffle du vent relatif, température très basse, faible pression atmosphérique).

Un système de rappel de jambes qui ramène les chevilles du pilote vers l’arrière lorsque le siège commence à quitter la cabine. (sur les films des premiers essais des premiers sièges éjectables. on voit les pauvres pilotes d’essai se faire écarteler par le vent relatif ! On a donc prévu des rappels de membres pour éviter que bras et jambes ne partent dans des directions opposées au sens du bon déroulement de la séquence d’éjection).

Des mécanismes assurant automatiquement la séparation siège/pilote, et l’ouverture des parachutes.

Une centrale à oxygène.

Un paquetage de survie.[/two_third_last]

Autres parties du dossier

Explorez l'ensemble du contenu du dossier...


Autres dossiers à consulter

0
Retrouvez ci-dessous la liste de toutes les configurations possibles d'un appareil à voilure fixe (hormis les hélicoptères, à voilure tournante)  : monoplan biplan sesquiplan bipoutre asymétrique fuselage jumelé hydravion ekranoplan Le monoplan Forme la plus...

2
Quand on regarde l'Armée de l'Air actuelle, avec sa gestion stricte, et son organisation rationnelle, on a du mal à imaginer que soixante ans...

0
Quelques notions de géométrie doivent être précisées pour mieux traiter du combat aérien. Ecart angulaire à la cible Cet écart (Angle-Off-Tail en anglais) est l'angle formé...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.