Poursuivre son adversaire : les trajectoires

Poursuivre son adversaire : les trajectoires

0

En combat tournoyant, on distingue trois types de poursuites : en angle d’avance, en angle de retard, ou « en calque ». Selon la situation tactique, elles vous seront utiles toutes les trois.

Poursuite en angle d’avance

Comme son nom l’indique, ce type de poursuite implique que l’on anticipe la trajectoire de la cible pour la devancer. Autrement dit, vous prenez un cap qui devra amener votre avion à couper la trajectoire de la cible en avant de celle-ci.

Du fait de la manœuvre  ce type de poursuite augmente la vitesse de rapprochement. Si la cible est hors de portée de tir de vos armements, elle vous permet de vous rapprocher de votre adversaire. Toutefois, ce genre de poursuite nécessite de prévoir avec précision la trajectoire de la cible. En décidant de la mettre en oeuvre, vous vous exposez au fait que la cible a la possibilité de disparaître sous le nez de votre appareil. En effet, en exécutant une manoeuvre brutale, elle peut s’éclipser sans que vous ne la voyiez. Par conséquent, et comme c’est le cas le plus souvent en combat aérien, il est préférable de limiter l’angle d’avance à des valeurs modestes de manière à ne pas perdre la cible de vue.

Poursuite « en calque »

Elle consiste en une prise en chasse directe de la cible. Vous dirigez votre avion directement sur la cible et doublez toutes ses manoeuvres. C’est ce type de poursuite que l’on choisit généralement pour ouvrir feu. A longue distance, le tir missile et canon doit être quelque peu corrigé, mais à courte distance, il suffit d’ajuster directement sur la cible et de tirer.

Poursuite en angle de retard

Comme son nom l’indique, ce type de poursuite consiste à faire croiser la trajectoire de votre avion avec celle de la cible, mais en arrière de cette dernière, en jouant sur le taux de virage plutôt que sur le rayon de virage, pour suivre l’ennemi. C’est une tactique de combat essentielle qui exige de bien connaître non seulement les techniques de combat, mais aussi les capacités de votre avion.

Alors que la poursuite en angle d’avance fait augmenter le facteur de charge pour réduire le rayon de virage et pointer en avant de la cible, la poursuite en angle de retard délaisse le rayon de virage au profit du taux de virage. Si vous comparez, par exemple, les taux et rayons de virage du F-18, du F-4 et du MiG-21 à 36.000 pieds au même facteur de charge de 4 g, vous vous apercevez que le F-18 bénéficie d’un avantage décisif sur les deux autres, dont les vitesses sont pourtant inférieures.

Imaginez maintenant l’engagement entre un F-18 volant à grande vitesse et un MiG-21 à basse vitesse. Le Hornet arrive comme une fusée à Mach 1,4 sur le MiG qui se traîne à Mach 0,5. A cette vitesse, le taux de virage du F-18 est excellent, mais son rayon de virage bien inférieur à celui du MiG. Il n’a donc aucune chance de tourner à l’intérieur du virage de son ennemi plus lent.

Autres parties du dossier

Explorez l'ensemble du contenu du dossier...


Autres dossiers à consulter

0
Voici plusieurs petits quizz en images, qui vous permettront de répondre à cette question : Suis-je un véritable passionné d'aviation militaire ??? Pour savoir cela, répondez à ces...

0
S'il est un chasseur qui dans l'inconscient collectif est totalement rattaché à la guerre du Pacifique c'est bien le Vought F4U Corsair, popularisé dans...

0
On a souvent coutume de dire que la Guerre froide fut une guerre sans combat réel entre les deux super-puissances de l'époque qu'étaient les...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.