Bienvenue sur avionslegendaires.net Forums Wing’s Bar Autour d’une bière JEU ::: Ce jour là dans l’histoire aéronautique… Répondre à : JEU ::: Ce jour là dans l’histoire aéronautique…

#31608

Dakota47
Membre

Roger CARPENTIER
…premier Mach 1
Roger Carpentier est de ceux dont le nom est indissociable d’une étape caractéristique de l’aéronautique française. En effet le 12 novembre 1952, alors qu’il était chef P.N. au C.E.V. à Brétigny, il fut le premier, officiellement, à passer le mur du son sur un avion français. C’était il y a trente ans à bord d’un Dassault « Mystère II ». On imagine difficilement aujourd’hui le manque d’éléments dont on disposait pour percer les secrets de la barrière sonique. Il fallut des vols comparatifs avec des appareils transsoniques, pilotés par des américains pour être certain de la performance. Les machmètres avaient des retards… il est bien possible que Rozanoff, sur le même « Mystère II » ait atteint le but à la même époque… Le hasard a voulu que l’honneur revienne à un pilote officiel qui avait eu en main tout l’arsenal des prototypes à réaction de l’après- guerre.
Sorti de l’Ecole de l’Air à dix-neuf ans, pilote de bombardement, puis de chasse aux « Cigognes », il entrait en 1947 au C.E.V. et devait y demeurer plus de six ans. C ‘est dire l’expérience qu’avait accumulé ce personnage réservé mais parfois brusque s’exprimant en rafale pour masquer peut être une forme de timidité. Entré en 1955 à la S.N.C.A.S.E., il participa aux essais du « Baroudeur » et du « Durandal » mais se distingua surtout aux commandes du « Trident » qu’il entraîna dans d’inoubliables vols records. Pourquoi fallut-il que Roger Carpentier se tue à trente-huit ans, sur le « Voltigeur », prototype pourtant classique, le 9 janvier 1955 ? Lieutenant-colonel, il était commandeur de la Légion d’honneur et avait reçu la Croix de guerre et la Médaille de l’Aéronautique.
Textes et croquis J. NOETINGER. .
Air & Cosmos n° 927 du 6 novembre 1982

http://img1.imagilive.com/1108/car021.JPG