#36066

Me262
Membre

Le Falcon 7X bat un record de vitesse entre Londres et New York, mais pas celui du SR-71

C’est une belle performance que vient de réaliser le Falcon 7X de Dassault Aviation. Le triréacteur français vient en effet de battre un record de vitesse entre Londres et New York.

Le Falcon 7X a relié les deux capitales en 5 heures et 54 minutes à la vitesse moyenne de Mach 0,88. La performance a été réalisée le 2 mai dernier avec l’avion de série n°207. C’est Philippe Deleume, chef pilote d’essais de Dassault Aviation, et Olivier Froment qui étaient aux commandes.


La performance a été homologuée par la Fédération Aéronautique Internationale.

La performance réalisée tient surtout au fait que ce sont deux « petits » aéroports qui ont été ralliés durant la manœuvre. Le Falcon 7X a en effet décollé de l’aéroport d’affaires de Teterboro dans le New Jersey. Il s’est ensuite posé au London City Airport (LCY), un aéroport situé en plein cœur de la City, bien connu pour sa piste courte (1200 m) et les approches à forte pente qu’il requiert.

Le Falcon 7X est d’ailleurs l’un des rares avions de sa catégorie à être autorisé à décoller et atterrir du LCY. A titre indicatif, les Gulfstream G550 et G650, ne sont pas qualifiés pour cet aéroport.

Pour autant, il faut souligner que ce sont le SR-71 et le Concorde qui restent les détenteurs du record de vitesse entre ces deux villes, si l’on ne tient pas compte des aéroports de départ et d’arrivée. En 1974, l’avion espion américain a relié ces deux villes d’un battement de cil en 1 heures et 54 minutes, depuis l’aéroport de JFK vers celui de Farnborough, à la vitesse moyenne de Mach 3.

Un peu plus modestement, un Concode de British Airways a réalisé un vol transatlantique de New York JFK vers Londres Heathrow, à un peu plus de Mach 2, en 2 heures et 56 minutes, en 1983

Mais vus le confort à bord d’un SR71 et la consommation en carburant d’un Concorde, en comparaison, le fier triréacteur français n’a pas vraiment à rougir de sa performance…

Source