#33394
devoitine520
devoitine520
Participant

REPUBLICAIN LORRAIN mercredi 8 février 2012, 08:59

Skylander : Aviamost n’a pas encore les fonds

Aviamost, qui a signé un protocole pour 40 avions Skylander et une option pour 260 autres, espère pouvoir boucler son financement en mars.

A chaque jour son lot de révélations et de rebondissements autour de l’avionneur lorrain Geci et de son mystérieux client russe.

La société Aviamost, qui a signé avec lui un protocole pour 40 avions Skylander et une option pour 260 autres, ne dispose pas encore des financements et espère résoudre cette question en mars, a indiqué, hier, son directeur général.

« Nous essayons d’inclure notre projet au sein du programme d’Etat de développement de l’aviation régionale. Par ailleurs, une série de banques sont intéressées. Nous préparons actuellement l’argumentaire économique, et courant février, le 30 mars au plus tard, la question du financement de ce projet doit être réglée », a expliqué Viktor Medvedev, directeur général d’Aviamost.

Subventions
Le gouvernement russe, face à la vétusté des appareils petits porteurs en Russie, a annoncé le lancement d’un plan pour financer l’achat d’avions destinés à équiper les compagnies régionales russes. Aviamost compte notamment sur le fait que les autorités russes ont émis, fin janvier, un décret prévoyant que l’Etat russe subventionnera à hauteur de 30 % l’acquisition d’avions de moins de 20 places.

Ces nouvelles n’inquiètent pas Serge Bitboul : « Si des journalistes ont retrouvé Viktor Medvedev et Aviamost, c’est donc qu’ils existent », ironise le président de Geci, faisant référence à des informations qui avaient qualifié cette société de fantôme.Il ne voit, par ailleurs, rien de surprenant dans cette annonce : « Vous connaissez beaucoup de sociétés capables d’acheter cash des avions ? Cela n’existe pas. Bien évidemment que je suis au courant du plan de financement d’Aviamost. J’ai même présenté notre projet à une des banques qu’ils ont sollicitée et qui voulait en savoir plus. ».

Viktor Medvedev a indiqué chercher à faire inscrire les Skylander dans la commande que formulera l’Etat russe, sans cacher que la tâche serait ardue, la Russie souhaitant en premier lieu commander des avions russes. « Ils sont très compétents sur les gros avions mais ils ne fabriquent pas de petits avions », rassure Serge Bitboul.

Le Skylander est en concurrence avec l’avion canadien de Viking air, le Twin Otter, et des appareils américains. Son prix, hors option, est de 6,5 M€ par unité, soit au moins 260 M€ pour 40 exemplaires et près de 2 milliards si l’option est levée.

Rappelons que Geci a bénéficié de la part du conseil régional de Lorraine de 16,5 M€ d’avances remboursables et de 5 M€ d’avances sur trésorerie. L’Etat français a par ailleurs annoncé investir 60 M€ dans ce projet d’avion de transport à hélices.