#33396
devoitine520
devoitine520
Participant

publié le 15/02/2012

Aides au Skylander : l’Europe enquête

La Commission européenne a ouvert une enquête sur les aides publiques qui sont accordées à Geci International pour son futur Skylander.

La Commission européenne a ouvert une enquête sur Geci International. Elle s’intéresse aux différentes aides apportées dans le cadre du développement du futur Skylander, un avion à bi-turbopropulseur. Cette enquête a été initiée après la demande d’un particulier. Celui-ci a consulté le registre relatif aux aides d’Etat et constaté que l’entreprise n’y figurait pas.

Le droit européen considère que la Commission européenne doit être informée lorsque des aides sont accordées par l’Etat à une entreprise. Il s’agit de garantir la concurrence entre les différentes entreprises d’un même domaine. Cette notification permet à l’Europe de valider ou non l’aide. En cas d’invalidation, les subventions déjà versées pourraient être récupérées.

« Nous allons répondre aux questions qui nous seront posées, pondère Jean-Pierre Masseret, le président du conseil régional de Lorraine. Tout cela est assez ordinaire. » L’élu ne montre pas de signe d’inquiétude, habitué à voir contrôler l’usage des fonds européens gérés par la Région.

« Nous avons tout fait sous forme d’avances remboursables , ajoute Jean-Pierre Masseret. Nous ne venons pas fausser la concurrence. » Le président de la Région Lorraine ajoute que Geci n’est ni Airbus, ni Dassault, ce qui justifierait de ne pas avoir signalé les aides à la commission. Geci International indique pour sa part n’avoir aucune information sur l’enquête. De fait, la Commission européenne va mener son dialogue avec l’Etat français.

« Volonté de nuire »
« Ce qui me désole, c’est l’anonymat de la dénonciation, reprend Jean-Pierre Masseret. Cela fait partie des gens qui s’agitent et ne sont pas soucieux de l’intérêt général, mais simplement de gêner un dossier. Ils vont finir par y arriver. » Cette volonté de nuire au dossier Skylander, le président du conseil régional ne se l’explique pas. Lui voit dans cet avion l’opportunité de créer de l’emploi « en donnant naissance à un avionneur français, ce qui est exceptionnel ».

La Région Lorraine a versé trois avances remboursables au Skylander, pour un peu plus de 21 millions d’euros. La dernière date du 27 janvier, pour 5 M€ et doit être remboursée avant le 30 novembre. L’Etat a également annoncé le déblocage d’une enveloppe de 60 M€.

Je disais précédemment « MAUVAIS FEUILLETON! » je persiste et signe!
DEVOITINE520