#33402
devoitine520
devoitine520
Participant

RICOCHET :

au lycée jean-zay de jarny : Le bac pro Aéronautique paré au décollage
Actuellement en pleine reconstruction, le lycée Jean-Zay de Jarny est aujourd’hui à la recherche d’un nouveau fleuron pour sa carte des formations. Le Bac pro Aéronautique, qui y sera lancé en septembre, pourrait bien jouer ce rôle.


Pour son bac pro Aéronautique, l’équipe du proviseur Serge Lestan (main sur l’hélice) espère aussi développer un partenariat avec l’aérodrome de Doncourt-lès-Conflans, situé à 5 km de Jarny. Photo RL

Même si les vacances scolaires sont déjà bien entamées, les trois grues érigées dans l’enceinte du lycée polyvalent (LPO) Jean-Zay de Jarny continuent de pivoter. Le chantier de reconstruction de l’établissement scolaire ne prend pas de congés. Pas plus que les responsables de l’équipe éducative. Car si les plans du LPO évoluent de manière bien visible ces temps-ci, la carte des formations aussi.

Désormais, l’information est officielle : en septembre, le Centre de formation des apprentis (CFA) du site accueillera deux nouveaux bacs pros par alternance, en trois ans. L’un tourné vers la vente ( lire ci-contre) et l’autre vers l’aéronautique.

« À l’heure actuelle, l’aéronautique est quasiment en tête des préoccupations du conseil régional », rappelle Jean-Luc Costet, chef des travaux de l’établissement.

Du coup, entre les 54 M€ investis par la Région dans la reconstruction du lycée jarnysien et les sommes prêtées à Geci Aviation pour son Skylander, on voyait mal l’équipe de Jean-Pierre Masseret empêcher le décollage de ce bac pro Aéronautique.
Unique en Lorraine
Par ailleurs, le proviseur du LPO, Serge Lestan, aurait aussi eu un très bon retour de la part de Serge Bitboul, PDG de l’avionneur s’installant sur le site de Chambley Planet’Air. Soit à seulement 20 km de Jean-Zay. « Le créneau du bac pro convient très bien. Jusque-là, Geci a recruté « la matière grise ». Mais il y aura bientôt besoin d’opérateurs. On arrive au bon moment ! »

Seul souci : la correspondance entre le lancement du bac pro et le début de production du Skylander risque d’être retardée. « Apparemmentb Sky Aircraft ne pourrait nous prendre des apprentis qu’à la rentrée 2013 (lire RL du 14/04), confie Serge Lestan. Notre difficulté, c’est qu’il va donc falloir trouver d’autres lieux d’apprentissage pour l’année 2012-2013 ! » Actuellement, le proviseur, son chef des travaux et Roland Dumats, coordonnateur pédagogique, sont donc en plein démarchage.

La recherche d’apprentis, elle, s’annonce plus aisée. Trois dossiers sont déjà parvenus sur le bureau des responsables, avant même qu’ils aient pris la peine de communiquer. Au total, en septembre, entre huit et douze jeunes intégreront un groupe qui devrait brasser large. Et pour cause, à l’échelle de la France, moins d’une vingtaine d’établissements proposent ce bac pro Aéronautique, les plus proches se trouvant à Saint-Louis, à côté de Mulhouse, et au Blanc-Mesnil, en Seine-Saint-Denis.

Deux options
Concrètement, la formation se divisera en deux options à Jean-Zay. La première, « avionique », « concerne toute l’électronique embarquée dans les avions, la maintenance et le montage des instruments de bord, ainsi que le câblage électrique », décrit Serge Lestan. Soit le domaine, par exemple, de l’entreprise Leach International basée à Sarralbe, en Moselle.

La seconde option, « cellules », est en lien avec « l’assemblage et la réparation de la structure des aéronefs : avions, hélicoptères… et le travail sur la carlingue, entre mécanique et électricité », précise Roland Dumats. Tout comme ce qui se fait à la Société lorraine de construction aéronautique (SLCA) de Florange.

Reste à savoir, maintenant, si ces entreprises voudront bien s’embarquer dans l’aventure du lycée jarnysien.