#33405
devoitine520
devoitine520
Participant

publié le 21/12/2012 à 05:00
SOCIAL – BRIEY
Skylander met le cap sur 2013
En s’engageant à verser les salaires de décembre, Serge Biboul offre un nouveau sursis aux 159 salariés de Sky Aircraft. Le temps, peut-être, de permettre au constructeur israélien IAI de rentrer au capital de Geci international.

S i j’avais su, j’aurais continué la guitare », taquine Serge Bitboul en s’amusant du spectacle des caméras plantées devant l’ascenseur du tribunal de commerce de Briey. Avenant, visiblement détendu, le patron de Geci international, maison mère de Sky Aircraft, est porteur de bonnes nouvelles. Après avoir campé en saint Nicolas venu signer, lors de l’audience du 6 décembre, le gros chèque de rattrapage des salaires de novembre, le voilà en Père Noël. Dans sa hotte, la promesse d’effectuer, en temps et en heure, le versement des salaires de décembre aux 159 salariés de Sky Aircraft.
« On est un peu plus confiant »
Les 675 000 € nécessaires auraient été débloqués par Geci international, avec l’accord des commissaires aux comptes. Une partie de la somme constitue en réalité une avance sur le reliquat des Crédits impôts recherche (CIR) attendu par Geci Système au titre de ses activités d’ingénierie pour début 2013. Soit, dans un premier temps, environ 400 000 €. Une annonce accueillie avec soulagement par Pierre Médan, le représentant des salariés : « On est un peu plus confiant, lucide, mais soulagé pour le très court terme. Ce sont les cadeaux que l’on pourra déposer au pied du sapin », glisse l’intéressé.
Outre les salaires, c’est la seconde partie du 13e mois (la première partie a été versée en juin), qui doit être réglée. À défaut, la liquidation alors inévitable, le tribunal de commerce, présidé par Jean-Marie Brancaléoni, statuerait sur le sort de l’entreprise dans les tout premiers jours de janvier. En redressement judiciaire depuis le 4 octobre, l’avionneur Sky Aircraft est placé en période d’observation jusqu’au 4 avril. Financièrement étranglée par un passif de 104 M€, la société de Serge Bitboul doit dénicher au plus vite un industriel auquel s’adosser. Et ce, afin de poursuivre le programme du Skylander, un avion bimoteur porteur pour la Lorraine d’un espoir de constitution d’une filière aéronautique. Parvenu à expiration de l’appel d’offres à cession de Sky Aircraft, le tribunal de commerce de Briey confirmait, hier, le positionnement de plusieurs repreneurs. L’un d’eux, seulement, aurait adressé un courrier en ce sens aux administrateurs judiciaires. Il s’agirait du constructeur israélien IAI, intéressé par les activités d’ingénierie du groupe Geci international, qui emploie un millier de salariés dans différents pays. Mais la compétition reste ouverte. D’autres candidats seraient en lice, dont un constructeur canadien en cheville avec un investisseur libanais. Serge Bitboul assure, lui, avoir enregistré quinze nouvelles intentions de commande pour le Skylander en provenance de Russie. Ce qui porterait à 67 le nombre des commandes potentielles russes. Faute de pouvoir dégager un chiffre d’affaires avec des appareils qui restent à construire, l’industriel est plus que jamais engagé dans un contre-la-montre. Lequel devrait se conclure d’ici la fin janvier. Sous l’œil attentif des pouvoirs publics, Jean-Pierre Masseret en tête : « L’aventure continue, le dossier est encore vivant », confiait, hier, rasséréné le patron de la Région qui ne désespère pas de faire fructifier les 21,1 M€ injectés en avances remboursables dans l’opération.
Xavier BROUET.

JOYEUX NOEL !!! MDR !!! 😡 😡 😡 😡 😡