#36214

Me262
Membre

Le F-35 démontre deux capacités offensives complètes

Le 02/11/2013 à 13:33 | Par François Julian

Le F-35 est enfin en passe de gagner ses premiers galons de véritable avion de combat. Les 30 et 31 octobre derniers, il a démontré deux capacités offensives complètes avec deux essais d’armements faisant intervenir l’ensemble de son système de guidage.

Le 30 octobre, un F-35B a largué une bombe GBU-12 qui a ensuite été guidé jusqu’à son objectif (immobile) au moyen du système optronique EOTS (Electro-Optical Targeting System). Cet essai s’est déroulé dans le polygone de tir de la base d’Edwards. L’armement de 226 kg a été largué à l’altitude de 7600 m et a plané durant 35 secondes avant de frapper sa cible.

Ce n’est pas la première fois qu’un F-35 largue un armement de type GBU-12 depuis sa soute à munitions. C’est par contre la première fois qu’un tel armement est guidé jusqu’à l’impact par l’EOTS. Ce dernier, mis au point par Lockheed Martin, est un capteur intégré à la cellule du F-35 (sous son nez) disposant notamment d’une caméra infrarouge et d’un IRST (capteur infrarouge de recherche et de poursuite). Combinant des fonctions air-air et air-sol, l’EOTS est censé présenter des performances comparables à la nacelle de désignation Sniper dans cette dernière mission.

Le lendemain, toujours dans la zone d’essais d’Edwards, c’est un F-35A qui a abattu une cible volante au moyen d’un AIM-120 AMRAAM. Selon Lockheed Martin, cet essai a démontré avec succès le fonctionnement de l’ensemble de la chaine de tir du F-35. Ce dernier a correctement détecté et fait l’acquisition de sa cible au moyen de son radar AN/APG-81. Le missile a ensuite été tiré et guidé jusqu’à mi-course en se fiant aux données transmises par l’avion. Une fois à portée, le système de guidage de l’AIM-120 a pu prendre le relais jusqu’à l’impact avec la cible.

Démarrés l’an dernier, l’ensemble des essais d’armements menés jusque-là n’avaient jamais comporté de phase de guidage avec impact sur cible.