#36137

Simon
Membre

Hélas, crains que tu aies raison… 😳
Les tous premiers avions, il y a 100 ans et parfois plus, ont été imaginés par des « Géo Trouvetout » qui étudiaient tout ce qui volait naturellement pour tenter de le reproduire. Puis, quand on a commencé à comprendre les principes physiques qui permettent le vol, on a inventé l’ingénierie aéronautique. Ainsi, chaque personne souhaitant faire de la construction d’avion, son métier, pouvait se spécialiser là dedant. Mais désormais, force est de constater que, tous les ingénieurs, qu’ils se destinnent à la conception d’avions ultra-moderne ou, plus modestement, à la conception de boite-à-œufs anti-choc, sortent des mêmes écoles avec le même diplôme généraliste en poche. Mettons-les dans une même pièce, avec des « spécialises » du marketing et on se retrouve comme dans la pub pour le jambon salé « avec moitié moins de sel et de temps de cuisson, pour réduire les coûts… »
Où comme ici, avec un avion qui est sensé avoir certaines capacité, mais qui ne les a pas car on s’est contenté d’appliquer des recettes théoriques toutes faites sans y connaitre quoi que ce soit… et surtout, sans les vérifier au fur et à mesure.
Ceci-dit, d’une manière générale, l’industrie militaire Américaine, soufre d’un mal dont, fort-heureusement, l’industrie Française ne soufre pas : Le syndrome du « On fait tout depuis zéro ! »…

Avant de concevoir le F-35, il existait déjà :
Le Harrier dont le système de STOVL fonctionne parfaitement.
Le F-117 et le B-2, sont des avions furtifs qui, semble-t-il, ont donné entière satisfaction.
Enfin, le A-10 et le F-18 que le F-35 est également sensé remplacer, sont des modèles du genre.

Pourquoi les ingénieurs Américains n’ont-ils pas basé leurs recherches pour le développement du F-35, sur l’étude de ces avions là ?
C’est en tout cas, ce qu’ont fait les ingénieurs français, qui ont revus ce qu’ils avaient fait sur le Mirage 4000 (pour la propulsion biréacteur et l’avionique moderne (Il ont par ailleurs profité des Mirages 2000-9 des EAU pour « tester » le « cœur » du Rafale.)) et le Mirage III Suisse (pour les plans canard), et les ont adaptés à un avion moderne, omnirôle et… parfaitement opérationnel. Le tout, sans dépassement de budget et/ou de calendrier inconsidéré…