#36934

phenix
Membre

Un caporal du 1er régiment d’infanterie de Marine d’Angoulême est tombé au combat dans le nord du Mali, a annoncé dimanche 17 mars dans un communiqué de l’Elysée le président François Hollande qui a exprimé sa « grande tristesse » après la mort de ce cinquième soldat français tué au Mali.

Le chef de l’Etat « adresse à sa famille et à ses proches ses plus sincères condoléances et le respect de toute la Nation ».

« Il salue avec émotion la détermination et le courage des forces françaises engagées au Mali dans l’ultime phase, la plus délicate, de leur mission », conclut le communiqué sans préciser la date et les circonstances du décès du caporal.

Environ 4.000 militaires français sont actuellement déployés au Mali, où de violents combats les opposent aux combattants islamistes dans le nord-est du pays.

Le Français ratissent notamment le massif des Ifoghas, pour tenter de débusquer les combattants islamistes à proximité de la frontière algérienne. Quatre soldats français ont été tués depuis le début de l’intervention française au Mali, l’opération Serval, le 11 janvier.