#33023

Anonymous
Membre

Bonjour,
En effet, ce 19 août 1913 à Châteaufort (78), après avoir déclenché son parachute qui était placé sur le dessus du fuselage, le Blériot XI « tenant de la bique et du lapin », c’est à dire bricolé et rapiécé, voué à être sacrifié, effectua dans le ciel d’étranges figures, au moins deux remontées verticales avec décrochage sur la queue (comme on peut voir sur le film Pathé de l’époque) mais semble-t-il aussi, d’après Pégoud lui même et d’autres témoignages parus dans la presse, un looping complet (non visible sur le film). C’est ce jour-là que Pégoud déclara alors aux journalistes en parlant de son aéroplane : « Je l’ai vu faire tout seul le looping-the-loop*, vous voyez donc bien que c’est possible, aussi vais-je le tenter » ! Mais il fallut convaincre Louis Blériot, son employeur, de le laisser faire cette expérimentation car celui-ci était hostile au saut en parachute considéré bien trop dangereux. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le saut eu lieu à Châteaufort et non à l’Aéroparc Blériot à Buc !
J’espère vous voir nombreux à Châteaufort les 14 et 15 septembre ou à Montferrat (38) les 7 et 8 septembre prochains. Salutations.

* looping-the-loop : nom d’une célèbre attraction foraine dès 1903 à Luna Park aux Etats-Unis.