#36814

Jorg
Membre

Développer un avion capable d’opérer depuis un PA engendre un surcoût que certains partenaires du programme n’ont peut-être pas voulu prendre en charge (Allemagne qui n’a pas de PA par exemple). En outre, ceux qui en avaient besoin ont des PA adaptés aux ADAC, et là, faire du Typhoon un ADAC, ça devient un défi très coûteux…surtout qu’à l’époque de sa conception, le Harrier était dispo sur étagère.