#35367

Me262
Membre

Neil Armstrong, Buzz Aldrin et l’Omega Speedmaster Professional

Ce 25 août à l’âge de 82 ans, Neil Armstrong s’est définitivement éteint clôturant une autre page dans le domaine aérospatial. Un pionnier s’est envolé. Le premier homme à avoir marché sur la lune a quitté cette terre pour rejoindre les cieux. Nous ne rendrons pas ici hommage à l’homme ou à l’astronaute. Non, nous relaterons la fameuse histoire entre lui, son compète Buzz Aldrin et une certaine Omega Speedmaster Professional, la fameuse moonwatch elle aussi entrée dans la légende un certain 21 juillet 1969… Un petit pas pour l’homme…Un grand pas pour l’humanité… » Le chronographe Omega Speedmaster Professional que Buzz Aldrin portait lorsqu’il a foulé la surface de la lune, au mois de juillet 1969, est sans doute la montre-bracelet la plus célèbre du monde, comble de l’ironie puisque l’on ignore l’endroit où elle se trouve aujourd’hui « , rappelle la marque suisse. C’était un 21 juillet. Et si Neil Armstrong fut bien le premier homme à avoir foulé le sol lunaire c’est son coéquipier Buzz Aldrin (en photo ci-dessous) qui marcha sur la lune avec la montre au poignet.

Pour quelle raison alors même que chaque montre avait été validée après des tests rigoureux orchestrés par la Nasa et que tous les astronautes de la mission Apollo 11 la portaient ? A cete interrogation, Omega apporte la réponse. « Buzz Aldrin a expliqué qu’aussitôt après l’atterrissage sur la Lune, le chronomètre électronique de bord du module lunaire était tombé en panne. Neil Armstrong a donc laissé sa Speedmaster à bord afin qu’elle serve de sauvegarde fiable. Par conséquent, la première montre portée sur la Lune était au poignet d’Aldrin « , dévoile ainsi la marque.

De décennies plus tard, Neil Armstrong et Buzz Aldrin restent dans toutes les mémoires. Le chronographe originel Speedmaster (le tout premier modèle du nom remonte à 1957) aussi même s’il a évolué au gré des améliorations techniques et retouches stylistiques. Ainsi, l’Omega Speedmaster Professional contemporaine pourrait facilement être prise pour l’un de ses homonymes portés sur la Lune. » Elle fonctionne avec le calibre OMEGA 1861, dans la lignée des calibres 321 et 861 qui ont entraîné les premières Speedmasters « , souligne Omega.

Et comme la moonwatch originelle, elle laisse découvrir un boîtier en acier inoxydable de 42 mm, un verre incassable en hésalite et dispose de la fonction complète de chronographe.