Participant

Le 13 mai 2015, les pilotes d’Air France ont reçu un document interne annonçant officiellement le début du processus de fermeture des bases de province qui pourrait avoir lieu au plus tard en octobre 2015. (À savoir les bases de Marseille, Nice et Toulouse)
C’est un dispositif qui a était mis en place il y a deux ans, dans le cadre du plan de restructuration Transform, et qui était censé réduire les coûts de 15%.
Ce dispositif consistait à poster avions et équipages en province, sans les faire revenir chaque soir à Paris pour augmenter leur productivité grâce à une rotation journalière plus importante des appareils.
Environ 200 pilotes seront réaffectés suite à ça à Paris, et c’est sur un constat d’échec que s’achève l’expérience, une expérience au départ présentée comme solution miracle, une pierre fondatrice du plan de restructuration
La direction d’Air France dit avoir souhaité maintenir son personnel en province, ce qui n’a pas été possible faute d’accord avec les syndicats.
Les syndicats accusent la direction d’avoir fixé « un ultimatum » aux syndicats pour signer un accord à « ses conditions » et de vouloir faire du chantage, imputant aux syndicats la faute.
Un conflit entre la direction et les syndicats qui vient faire échouer une mesure prometteuse, qui aurai pu réduire les coûts, et accélérer le redressement d’Air France.
À qui la faute ? … et comment s’en sortir ?
__________________________________________________________________________________________
source: http://www.lechotouristique.com/article/pourquoi-air-france-ferme-ses-bases-de-province,74516

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.