Membre

L’Australie confirme l’achat de huit Boeing P-8A Poseidon

Le 21/02/2014 à 11:47 | Par Guillaume Steuer

C’est confirmé : l’Australie fera l’acquisition de huit Boeing P-8A Poseidon de patrouille maritime afin de remplacer ses actuels AP-3C Orion, en service depuis plus de quarante ans. Canberra a indiqué dans un communiqué publié ce matin que « le premier appareil sera livré en 2017 », et que les huit Poseidon seront « pleinement opérationnels d’ici à 2021 ».

Le gouvernement australien indique qu’une option pour l’acquistion de quatre avions supplémentaires est également prévue. L’exercice de cette option sera lié aux conclusions du prochain Livre blanc de la défense australien.

Selon Canberra, l’acquisition des huit P-8A Poseidon, qui seront exploités par la Royal Australian Air Force (RAAF), devrait coûter environ quatre milliards de dollars australiens (environ 2,6 Md€) aux contribuables du pays, infrastructures de soutien incluses.

Le développement des capacités de surveillance maritime australiennes prévoit aussi l’acquisition d’un drone de surveillance haute altitude permettant d’offrir une grande permanence sur zone. L’Australie étudie de près le programme MQ-4C Triton, version « maritime » du drone RQ-4 Global Hawk de Northrop Grumman.

Deux aéronefs complémentaires qui permettront de surveiller les espaces maritimes et de contrôler les approches vers le continent australien. Le ministère de la Défense rappelle que plus de 2,5 millions de kilomètres carrés d’océan sont ainsi sous la juridiction australienne.

Canberra était impliqué de longue date dans le programme P-8, dont certaines évolutions étaient dès l’origine prévues pour être co-financées par les deux alliés. Un mémorandum d’entente (MoU) signé avec l’US Navy dès 2009 prévoyait notamment d’impliquer l’Australie dans le développement du P-8A Poseidon « Increment 2 », une évolution logicielle qui vise entre autres à améliorer les capacités de détection acoustiques de l’appareil dans la mission de lutte anti-sous-marine (traitement multi-statique des bouées, etc.).

Dans son communiqué publié ce matin, le ministère de la Défense australien souligne que les entreprises locales ont déjà bénéficié d’environ 8,5 millions de dollars de retombées économiques au titre de leur implication dans le programme Poseidon. Au cours de la vie du programme, l’Australie pourrait bénéficier d’une charge de travail locale s’élevant à un milliard de dollars, selon Canberra, notamment pour la construction des infrastructures dédiées à l’accueil de ces appareils sur la base aérienne de RAAF Edinburgh.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.