Membre

Les forces spéciales vont tester un buggy volant

Le 21/11/2013 à 18:32 | Par François Julian

Une unité des force spéciales de l’armée de Terre devrait évaluer l’an prochain un prototype de buggy volant baptisé « Pégase ». Présenté pour la toute première fois aujourd’hui au Forum Innovation de la DGA (qui s’est tenu à l’école Polytechnique à Palaiseau), ce véhicule hybride pouvant fonctionner comme un petit tout-terrain ou comme un paramoteur a été développé par une PME strasbourgeoise baptisée Vaylon.

« Tout a commencé en 2010 lorsque nous nous sommes mis au défi de faire le tour du monde en 80 jours avec une voiture volante », raconte Jérôme Dauffy, pdg et cofondateur de Vaylon. Entretemps, le projet a reçu un financement de la DGA d’un montant de 60 000€.

« Ce concept de véhicule ntéresse les armées et surtout les forces spéciales, qui veulent se doter d’une capacité à franchir rapidement et en toute discrétion des obstacles comme des rivières, des forêts ou des dunes », explique de son coté Jérémy Foiche, directeur technique de Vaylon. Ce jeune ingénieur diplômé de l’IPSA est l’autre fondateur de la PME.

Ce première prototype du Pégase est doté d’une structure tubulaire en acier, d’un moteur Rotax d’ULM et d’un système de crabot pour passer du mode « route » au mode « vol ». En configuration buggy, il peut atteindre la vitesse de 100 km/h. En vol, il pourra aller jusqu’à 60 km/h après avoir décollé sur une cinquantaine de mètres.

Tout juste terminé, ce prototype devrait faire son vol inaugural en début d’année prochaine. Après une première série d’essais, il sera confié à une unité de l’armée de Terre pour évaluation. Pour mémoire, ce n’est pas la première fois que les forces spéciales françaises testent ainsi des engins expérimentaux conçus par des PME. Les commandos du CPA 10 de l’armée de l’Air avaient évalué un drone paramoteur de la PME Flying Robots pour le transport de charges.

Au delà de ce marché des forces spéciales, Jérôme Dauffy espère une commercialisation en 2015 dans l’aviation de loisir, ou bien encore pour répondre aux besoins des ONG.

 
Membre

cool comme idée, si il peuve etre armée comme les DPV americain , il peuve faire tres mal a des groupe a de 4×4 comme au mali, avec une capacite d’observer avant de lancer une attaque venu des arrier de l’ennemi. une version avec plus de place aurait etait extremement pratique dans la liberation de denis alex , en decollant du pont du BPC, se poser pres de la ville , depose le commando devant le batiment et regoindre une zone ou il serait evacuer par helicopter

PS:
IPSA
||
V

 
Membre

cool comme idée, si il peuve etre armée comme les DPV americain , il peuve faire tres mal a des groupe a de 4×4 comme au mali, avec une capacite d’observer avant de lancer une attaque venu des arrier de l’ennemi. une version avec plus de place aurait etait extremement pratique dans la liberation de denis alex , en decollant du pont du BPC, se poser pres de la ville , depose le commando devant le batiment et regoindre une zone ou il serait evacuer par helicopter

PS:
IPSA
||
V

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.