grizzli 
Membre

 
Membre

MP envoyé 😀
Ivan

grizzli 
Membre

😀 Rapide, précis. Au détail près évoqué en MP, ça vaut de l’OR !

 
Membre

❓ ➡ 💡 ➡ MP 🙂

devoitine520 
Participant

Russe comme son nom l’indique ??? … Pas de la campagne… hein Philippe ??? …MP 🙂

grizzli 
Membre

Pour Skyshark2 l’ARGENT ! Pour Dev’ 520, on ne le présente plus, le BRONZE ! (Mais qui est ce Philippe ?).

Laville DI-4. Chasseur URSS. 1er vol le 4 janvier 1932. 1 seul exemplaire.

devoitine520 
Participant

Philippe LAVILLE qui tape sur des bambous et c’est numero un !
[youtube:304xic9j]http://www.youtube.com/watch?v=yqKo_w7H22w[/youtube:304xic9j]

grizzli 
Membre

😀 😀 😀 ! AH ! OK ! J’ai imprimé !

 
Membre

Aussi curieux que cela puisse paraître, j’ai connu cet ingénieur.

C’était dans à la fin des années soixante-dix, je travaillais à cette époque dans une entreprise qui s’appelait Aerazur à Issy les Moulineaux spécialisée dans le domaine du sauvetage et de la sécurité aéronautique. La direction en vue d’élargir la ligne de produits avait créé une entité qui s’appelait « produits nouveaux ». Elles était constituée de trois personnes, un ingénieur de la maison et de deux autres qui avait été recrutées. Il y avait un type particulièrement incompétent et singulièrement désagréable qui faisait de la physique avec les mains. Il y avait aussi un vieux monsieur dont on disait qu’il avait été à l’origine de l’hélicoptère Djinn. C’était Henri Laville, comme j’avais des problèmes relationnels avec ce service, je ne leur parlais pas. C’est bien dommage, le vieux monsieur aurait eu des tas de choses à me raconter. C’est la vie, j’étais sans doute à l’époque un jeune loup trop sûr de lui et intransigeant.

devoitine520 
Participant

On passe parfois a côté de trucs importants… En70 je me suis posé sur le terrain d’Epernay plivot près de Reims. Là au club house un vieux monsieur m’a félicité pour mon atterrissage par vent latéral tres fort… Il a parlé avec mon papa des années 40 en Angleterre. C’était Pierre CLOSTERMANN.

 
Membre

J’avais aussi rencontré Pierre Clostermann, c’était dans un magasin d’articles de pêche à Paris. J’avais osé l’aborder, je savais qui il était. Nous sommes sortis du magasin et nous avons été boire un demi de bière au café du coin en continuant la conversation. Un souvenir fantastique que ce court moment passé à discuter avec cette légende dont les livres avaient bercé mon adolescence.

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.