Membre

Bonjour

Je me demandais pourquoi les Spitfire et Hurricane de la RAF et les Mustangs de l’USAAF n’avaient pas de canon de 20mm(Ou de 23 ,25 , 30mm) tirant à travers le cône de l’hélice dans le moteur comme les Bf 109 F et + , les Yaks , les Lagg 3 , les Airacobra , Les IK-3 , les D.520 et MS.406
Un spit avec un 20mm dans le moteur et 3 7,7 dans chaque aile ça devrait faire mal pourtant

 
Participant

Je ne suis pas ingénieur et il y a certainement d’autres compétences sur ce forum pour répondre… mais je pense que c’est peut-être simplement parce que la configuration du moteur, tel qu’il a été conçu, ne le permet pas 😉

 
Participant

Je ne suis pas ingénieur et il y a certainement d’autres compétences sur ce forum pour répondre… mais je pense que c’est peut-être simplement parce que la configuration du moteur, tel qu’il a été conçu, ne le permet pas 😉

 
Membre

Bonjour,

Pour le hurricane, il est né à une époque ou l’on privilégiait la quantité sur la puissance. Sir Douglas Bader préférait avoir 8 mitrailleuses de .303, plutôt que 6 de .50.
Le spitfire est né avec le même handicap (8*7.7mm), mais rapidement, suivant la configuration des ailes on est passé à 6*12,7mm, 2 cn de 20mm + 4*12,7mm, puis à 4* cn 20mm.

ca c’était le point de vu « politique » (au moins pour DB), d’un point de vu technique, il faut que le moteur soit prévu dès l’origine avec cette possibilité, le merlin ne l’a jamais été.

@+

 
Membre

Bonjour,

Pour le hurricane, il est né à une époque ou l’on privilégiait la quantité sur la puissance. Sir Douglas Bader préférait avoir 8 mitrailleuses de .303, plutôt que 6 de .50.
Le spitfire est né avec le même handicap (8*7.7mm), mais rapidement, suivant la configuration des ailes on est passé à 6*12,7mm, 2 cn de 20mm + 4*12,7mm, puis à 4* cn 20mm.

ca c’était le point de vu « politique » (au moins pour DB), d’un point de vu technique, il faut que le moteur soit prévu dès l’origine avec cette possibilité, le merlin ne l’a jamais été.

@+

 
Membre

Le fait est que je parle de moteur canon 😕 pas d’armement d’aile (en tous cas pas principalement)

Le moteur canon est quand même présent sur :
Le D.520 et le MS.406 (20mm) Le IK-3 (Chasseur maison yougouslave , contemporain de MS 406 et du Hurricane) (20mm )
La famille Yak 1 , 3 et 7 (Certaines versions du 7 étaient armés d’un canon de 47mm pour l’antichar)
Le Bf 109 F , G et K * (15mm , 20mm et 30mm) Le LaGg 3
Le Fw 190 D et Ta 152 (30mm)
Le Bell Airacobra et Kingcobra (20mm RAF P-400 , 37mm US&URSS)

*: L’équipement du Bf 109 Emil et surtout , son moteur , interdisaient le placement d’un canon dans le moteur

 
Membre

Le fait est que je parle de moteur canon 😕 pas d’armement d’aile (en tous cas pas principalement)

Le moteur canon est quand même présent sur :
Le D.520 et le MS.406 (20mm) Le IK-3 (Chasseur maison yougouslave , contemporain de MS 406 et du Hurricane) (20mm )
La famille Yak 1 , 3 et 7 (Certaines versions du 7 étaient armés d’un canon de 47mm pour l’antichar)
Le Bf 109 F , G et K * (15mm , 20mm et 30mm) Le LaGg 3
Le Fw 190 D et Ta 152 (30mm)
Le Bell Airacobra et Kingcobra (20mm RAF P-400 , 37mm US&URSS)

*: L’équipement du Bf 109 Emil et surtout , son moteur , interdisaient le placement d’un canon dans le moteur

grizzli 
Membre

Le canon n’est jamais « dans » le moteur ! Il s’insère entre les rangées de cylindres disposés en « V ». Sur le dessus, ou sur le dessous, selon la disposition du moteur. Et par un jeu de pignons réducteurs du moteur, il peut tirer au milieu de la casserole d’hélice. Pour ce qui concerne Airacobra ou Kingcobra, le moteur étant derrière le poste de pilotage, tout le nez était consacré à l’armement. Ce qui posa des déséquilibres de l’appareil, au fur et à mesure de ses tirs, étant délesté de l’avant.

grizzli 
Membre

Le canon n’est jamais « dans » le moteur ! Il s’insère entre les rangées de cylindres disposés en « V ». Sur le dessus, ou sur le dessous, selon la disposition du moteur. Et par un jeu de pignons réducteurs du moteur, il peut tirer au milieu de la casserole d’hélice. Pour ce qui concerne Airacobra ou Kingcobra, le moteur étant derrière le poste de pilotage, tout le nez était consacré à l’armement. Ce qui posa des déséquilibres de l’appareil, au fur et à mesure de ses tirs, étant délesté de l’avant.

 
Membre

@grizzli wrote:

Le canon n’est jamais « dans » le moteur ! Il s’insère entre les rangées de cylindres disposés en « V ». Sur le dessus, ou sur le dessous, selon la disposition du moteur. Et par un jeu de pignons réducteurs du moteur, il peut tirer au milieu de la casserole d’hélice. Pour ce qui concerne Airacobra ou Kingcobra, le moteur étant derrière le poste de pilotage, tout le nez était consacré à l’armement. Ce qui posa des déséquilibres de l’appareil, au fur et à mesure de ses tirs, étant délesté de l’avant.

Effectivement , mais l’utilisation du terme « moteur canon » est , bien qu’incorrecte , est celle qui va le mieux depuis le V8 Hispano Suiza du Spad XII avec son canon de 37mm , précédant le Airacobra d’une bonne vingtaine d’années

 
Membre

@grizzli wrote:

Le canon n’est jamais « dans » le moteur ! Il s’insère entre les rangées de cylindres disposés en « V ». Sur le dessus, ou sur le dessous, selon la disposition du moteur. Et par un jeu de pignons réducteurs du moteur, il peut tirer au milieu de la casserole d’hélice. Pour ce qui concerne Airacobra ou Kingcobra, le moteur étant derrière le poste de pilotage, tout le nez était consacré à l’armement. Ce qui posa des déséquilibres de l’appareil, au fur et à mesure de ses tirs, étant délesté de l’avant.

Effectivement , mais l’utilisation du terme « moteur canon » est , bien qu’incorrecte , est celle qui va le mieux depuis le V8 Hispano Suiza du Spad XII avec son canon de 37mm , précédant le Airacobra d’une bonne vingtaine d’années

 
Membre

Sans compter qu’il faut tester l’aérodynamique et les soucis structurels que cela peut engendrer; le facteur temps aussi est à prendre en compte. Dans le HS fana sur le Spitfire, on le voit 😮

 
Membre

Sans compter qu’il faut tester l’aérodynamique et les soucis structurels que cela peut engendrer; le facteur temps aussi est à prendre en compte. Dans le HS fana sur le Spitfire, on le voit 😮

 
Admin bbPress

🙂 Quelques petites photos, prises au Musée de l’Air ou aux Ailes Anciennes du Bourget qui, je l’espère, vaudront mieux qu’un long discours :

D’abord, un Hispano-Suiza 12Y-45 qui équipait les D.520, équipés d’un canon HS-404 de 20mm :

Comme tu peux le voir, le réducteur (les engrenages, à l’avant) sont réhaussés, et la place à l’intérieur du V formé par les cylindres est laissée libre pour le canon ; dans le cas de ce moteur, et de ses dérivés (les Klimov M-100 à 107, et les 12Y suisses, yougoslaves et tchèques), le système d’alimentation est à l’extérieur, composé de 6 carburateurs, alimentant chacuns 2 cylindres.
Avantage : le système est plus facile à régler, il suffit d’un petit escabeau, et de démonter un panneau sur le côté de l’avion, et on a de la place.
Inconvénient : les carburateurs et les tubulures d’admission sont plus vulnérables, puis qu’il ne sont pas protégés par les blocs en fonte des cylindres, et il y a de l’essence qui circule tout près des pipes d’échappement …
Plus de photos ici–> http://www.39-45.org/viewtopic.php?f=65&t=37404&p=474717#p474717

Voici maintenant 2 photos d’un Rolls-Toyce Merlin (un Mk.XX de mémoire) :

Le système de suralimentation peut être plus important, et tout le système d’alimentation en air et en carburant du moteur est logé à l’intérieur du V formé par les cylindres.
Avantage : Le réducteur est cette fois plus bas, ce qui améliore l’aérodynamique, et l’alimentation est mieux protégée.
Inconvénient : pour régler ces moteurs, il faut disposer d’un petit échafaudage pour monter par-dessus l’avion, et déposer/reposer les capotages du dessus …

 
Admin bbPress

🙂 Quelques petites photos, prises au Musée de l’Air ou aux Ailes Anciennes du Bourget qui, je l’espère, vaudront mieux qu’un long discours :

D’abord, un Hispano-Suiza 12Y-45 qui équipait les D.520, équipés d’un canon HS-404 de 20mm :

Comme tu peux le voir, le réducteur (les engrenages, à l’avant) sont réhaussés, et la place à l’intérieur du V formé par les cylindres est laissée libre pour le canon ; dans le cas de ce moteur, et de ses dérivés (les Klimov M-100 à 107, et les 12Y suisses, yougoslaves et tchèques), le système d’alimentation est à l’extérieur, composé de 6 carburateurs, alimentant chacuns 2 cylindres.
Avantage : le système est plus facile à régler, il suffit d’un petit escabeau, et de démonter un panneau sur le côté de l’avion, et on a de la place.
Inconvénient : les carburateurs et les tubulures d’admission sont plus vulnérables, puis qu’il ne sont pas protégés par les blocs en fonte des cylindres, et il y a de l’essence qui circule tout près des pipes d’échappement …
Plus de photos ici–> http://www.39-45.org/viewtopic.php?f=65&t=37404&p=474717#p474717

Voici maintenant 2 photos d’un Rolls-Toyce Merlin (un Mk.XX de mémoire) :

Le système de suralimentation peut être plus important, et tout le système d’alimentation en air et en carburant du moteur est logé à l’intérieur du V formé par les cylindres.
Avantage : Le réducteur est cette fois plus bas, ce qui améliore l’aérodynamique, et l’alimentation est mieux protégée.
Inconvénient : pour régler ces moteurs, il faut disposer d’un petit échafaudage pour monter par-dessus l’avion, et déposer/reposer les capotages du dessus …

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.