Membre

L’US Air Force reçoit son dernier F-4 Phantom II

Le 26/11/2013 à 17:56 | Par Guillaume Steuer

Cinquante après son premier vol dans l’US Air Force, le F-4 Phantom II n’a pas encore tout à fait tiré sa révérence. Le dernier des drones-cibles QF-4 a en effet été livré le 19 novembre sur la base de Tyndall AFB, en Floride, pour y être mis en oeuvre par le 82nd Aerial Target Squadron. Après plusieurs vols télécommandés depuis le sol (mais menés avec un pilote à bord), l’appareil devrait finir sa carrière en étant détruit par un missile tiré par un représentant de la « jeune » génération : F-16, F-15, F-22… voire peut-être F-35.

Au total, rappelle l’USAF, 314 de ces F-4 modifiés ont été livrés depuis 1998 afin d’assurer l’entraînement des unités de combat opérationnelles. Avant le Phantom, c’est l’intercepteur F-106 Delta Dart qui était utilisé dans cette mission.

C’est l’industriel BAE Systems qui était chargé de remettre en vol puis de modifier ces QF-4 pour l’US Air Force. A titre d’exemple, le dernier QF-4 livré (immatriculé 68-0599) avait passé plus de 20 ans dans le « cimetière des avions » de Davis-Monthan, en Arizona, avant d’être « ressuscité » par l’industriel.

Au total, précise l’USAF, 250 QF-4 ont accompli l’ultime sacrifice au profit de l’entraînement d’unités de première ligne ou du développement de nouveaux systèmes de missiles. Une soixantaine sont encore en service sur la base de Tyndall mais aussi d’Holloman AFB, au Nouveau-Mexique.

Le vénérable biréacteur va progressivement laisser la place à un nouveau venu : le QF-16, version « dronisé » du célèbre Fighting Falcon. Le premier appareil devrait être livré l’an prochain à l’US Air Force, et permettra d’offrir une menace plus adaptée en termes de manoeuvrabilité, de performances dynamiques et de signature radar aux nouveaux avions de combat de première ligne que sont les F-22 Raptor ou les dernières versions de F-15 et F-16.

En revanche, c’est Boeing qui a obtenu le contrat de modification des F-16 en QF-16. Le premier vol de cette « nouvelle » version du monoréacteur américain sans pilote dans le cockpit a eu lieu le 19 septembre dernier, comme l’illustre la photo ci-dessus. Au total, l’USAF envisage d’acquérir environ 200 QF-16 pour remplacer les QF-4.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.