Membre

L’armée de l’Air apporte des précisions sur l’affrontement du Rafale et du Raptor en décembre. Double débriefing.

Différentes interprétations ont été données des combats aériens simulés qui ont opposé des Rafale de l’armée de l’Air à des F-22A Raptor de l’US Air Force lors de l’exercice multinational Advanced Tactical Leadership Course (ATLC) qui s’est déroulé en décembre 2009 aux Emirats arabes unis (EAU). L’armée de l’Air a ainsi souhaité réagir aux informations publiées par « Air & Cosmos » le mois dernier (cf. A&C n° 2203) sur le « retex » de ces affrontements. Voici le compte rendu que donnent les aviateurs de cet événement.

Scénario. Il n’y aurait eu, au total, que deux missions d’entraînement entre un Rafale et un F-22A à chaque fois. Conformément à ce qu’avait souhaité la partie américaine, « les engagements n’ont été que des engagements à vue (BFM) à courte distance ». Ce qui signifie que, concrètement, les appareils se rejoignent en vol, s’écartent à vue entre 3.000 m et 5.000 m et engagent un combat rapproché « un contre un ». Ce type de scénario basique sert essentiellement à entraîner les pilotes aux manoeuvres de combat à vue. Le système d’armes « longue distance et les missiles associés ne sont donc pas, en pareil cas, sollicités.

Lorsque les avions ont des performances assez proches, ce type de combat se termine généralement par un tir (simulé) au canon à courte distance ou par une neutralisation mutuelle des appareils quand aucun n’arrive à se mettre en position de tir par rapport à l’autre.

Dans le cas des deux missions qui nous intéressent, le Service des relations publiques de l’armée de l’Air (Sirpa-Air) précise que « trois engagements à vue ont été réalisés à chaque fois ». Sur ces six engagements à vue, « le F-22A Raptor a effectué un tir au canon, les cinq autres se terminant à égalité » dans le cas de figure appelé « neutralisation mutuelle ». Nos propres sources évoquent pour leur part une victoire des Raptor à deux reprises en combat canon.

Selon l’armée de l’Air, « les pilotes américains ont reconnu avoir été extrêmement surpris par la résistance du Rafale », qui ne bénéficie pourtant pas de toutes les avancées technologiques de l’avion furtif américain, notamment – en pareilles circonstances – de la poussée vectorielle. Et les aviateurs français de conclure en soulignant la différence de prix des deux systèmes d’armes, différence qualifiée de « considérable ».

Versions. Cette interprétation des faits correspond à celle donnée par le lieutenant-colonel Fabrice Grandclaudon, commandant de l’escadron EC-1/7 « Provence », qui a engagé jusqu’à six Rafale sur la durée de l’exercice à raison de deux patrouilles de quatre avions par jour. Toutefois, d’autres sources dignes de foi évoquent aussi, en marge du précédent scénario, des engagements Rafale/F-22A « hors de portée visuelle » (BVR) durant lesquels « les émissions électromagnétiques du chasseur français auraient été captées (… ), autorisant le tir (fictif) de missiles Amraam à distance de sécurité ». Informations rapportées dans notre édition du 29 janvier dernier.

Partage. Même en l’absence d’exercice BVR formalisé, les F-22A auraient ainsi détecté les chasseurs français à longue distance, et ce sans avoir recours à leurs propres radars. Hypothèse rendue plausible par l’utilisation du système de détection passif du Raptor (AN/ALR-94) qui permet de localiser à bonne distance (plusieurs fois la portée du RBE2-PESA) et avec une grande précision angulaire les émissions d’un radar de conduite de tir ennemi. Ce système, associé à l’enveloppe de vol et à la très faible signature radar de l’avion sur son secteur avant, aurait permis aux pilotes de F-22A de revendiquer des coups au but simulés à distance respectable. Même si, exercice international oblige, les équipages de l’US Air Force n’ont à coup sûr pas partagé leurs « top tirs » missiles au débriefing avec les aviateurs français…

« Carton plein »

De retour des Emirats, les aviateurs français ont qualifié de « succès total » et de « démonstration remarquable de bout en bout » la prestation des Rafale au cours de l’exercice qui les a confrontés à des appareils aussi différents que le F-16C/D Block 60 (et MLU) et l’Eurofighter Typhoon. Contre ce dernier, en mission air-air complexe « quatre contre quatre », les pilotes du « Provence » estiment avoir réalisé un score de « quatre à zéro » en leur faveur sans avoir employé tous nos armements et revendiquent, en manoeuvres de base, un « trois à un » obtenu « un bras dans le dos » (sic). Avec une disponibilité « exemplaire », le Rafale aurait aussi surpris en matière de guerre électronique, « détectant et identifiant des objectifs que les F-16CJ spécialisés n’avaient pas détectés ». Même satisfaction pour l’armement air-sol AASM et le missile Mica avec un tir de six munitions sur six objectifs (sol) différents et de trois missiles air-air « le tout en une minute ». Une polyvalence qui a sidéré les pilotes adverses. Et les aviateurs de souligner aussi les performances de l’OSF (Optronique secteur frontal) du Rafale « qui a permis des identifications à 30 ou 40 km (… ) qui ont surpris nos alliés ». Bref, les pilotes français revendiquent « un carton plein » et se disent « fiers » de leur prestation dans des Emirats où Dassault affronte ses principaux concurrents européens et américains pour la vente de 60 Rafale. Compétition commerciale dans laquelle le F-22A est toutefois absent.

Source : Air et Cosmos, fevrier 2010

 
Membre

Bonjour.
On a vraiment le frisson quands on lit ça, la larme vient à l’oeil quands on voit qu’est devenu notre rafale nationale. J’espère que notre avion à la cocarde tricolore est admiré à travers le monde au moins autant que on peut apprécier les avions étrangers.

C’est craiment là qu’on voit la grosse mauvaise foi qui règne dans l’aéronautique en ce moment (et pas que celui-là d’ailleurs), notre rafale déchire non? (je mache mes mots évidemment 8) ) Alors pourquoi il est tant boudé à l’export? 👿 ARRGH!! Ca m’énerve (avec l’accent allemands entendez-le), faut ce faire une raison, après tout les autres savent pas ce qu’ils perdent, tant mieux si on garde l’exclusivité de la bête. Comme ça, nous, gentils mangeurs de grenouilles que nous sommes, nous nous ferons une sacrée réoutation 😈 .

 
Membre

J’ai un petit problème de calcule, le rafale est très légèrement moins bon que le raptor (mais il compense sa , est pas qu’un peu par sa polyvalence) , il est meilleure que le typhoon(4-0) meilleure que le F16 (1 pour 3 (2 rafale abattu pour 6-F16)lors d’un de se première combat aérien)et le typhoon est supérieur au F15( 7-0 a alors que les F15 était 4fois supérieur en nombre ,8contre 2)
Donc F22>rafale>typhoon >F15 , mais selon le chiffre le F16 est meilleur que le typhoon

 
Membre

Les chiffres veulent rien dire.Un f-18 a deja abbattu un f-22 meme un vielle appareille peut abattre un appareille recent.
L avion ne fait pas tous.

Sinon la premier red flag opposant le mirage 2000 au f15,f16 et f18.Le mirage 2000 l est a surclasse pour dire que ce jours la les pilotes francais etait superieur au pilote ricain.

 
Membre

De tout façon les avion des USA son taillé pour le BVR, je pense que les pilote aussi

 
Membre

On lit dans cet article que le F-22 est supérieur au Rafale à longue distance grâce à ses capteurs et sa furtivité, mais que le Rafale fait jeu égal en combat visuel, malgré l’absence de poussée vectorielle.

Le principal intérêt du Rafale sont ses capteurs, notamment l’OSF.

Il est intéressant de noter que les règles d’engagement rendent souvent obligatoire l’identification visuelle de l’ennemi. C’est à dire que le F-22 devrait attendre de voir son ennemi avec son capteur optronique (s’il en a un) avant de l’engager, et ce, même si ses capteurs ou son radar l’ont détecté avant.

Le Rafale a des capteurs moins performants, mais, croisés avec l’OSF, ils sont la meilleure garantie contre les bavures et autres tirs fratricides.

 
Membre

Sa se de la stratégie, il fabrique des avion qui pas capable de tenir un combat tournoyant ,mais il sont oblige de se rapproche très prés pour identifie le type et la nationalité de l’avion et donc oblige de s’engage dans un combat tournoyant

 
Membre

Le rafale est furtif mais pas dans tous les angles et sinon les reacteur ont bien etait etudier pour eviter d etre accrocher par un missile en ir car il degage tres peu de chaleur sur l ensemble de l avion.

 
Membre

La poussée vectorielle compense aussi du fait que le raptor sans pousséé vectorielle est tres peu maniable du fait de sont forme furtif .
C etait le souci du f-117.
Mais sinon l’important dans un combat serer est le taux de virage et aussi de perde le moin d energie pour continue a faire une serie de virage.Le rafale pour sa est tres performant mais le raptor compense par cet puissant reacteur.

 
Membre

Je repasse en mode vieux con…

Une bonne partie des derniers posts ressemble à une rédaction de CE2 au vu des fautes. Rabelais, Corneille, Voltaire et Baudelaire ont passé leur vie a travailler la langue française pour lui donner ses lettres de noblesse. Sans vous demander d’écrire en vers, respectez leur oeuvre, respectez votre langue et faites un effort.

 
Membre

J’écrivais pourtant très bien au CE2 😥

Hip, 200% d’accord avec Jorg.

 
Participant

@hip3rion wrote:

J’écrivais pourtant très bien au CE2 😥

Hip, 200% d’accord avec Jorg.

Itou avec les 2 précédents. Si vous ne savez pas, il reste encore les correcteurs d’autograff 😉 😉 😀 pour corriger le plus gros…

 
Membre

@jer444 wrote:

Le rafale est furtif mais pas dans tous les angles et sinon les reacteur ont bien etait etudier pour eviter d etre accrocher par un missile en ir car il degage tres peu de chaleur sur l ensemble de l avion.

Normalement, le rafale est aussi furtif qu’une mouette, mais les charge extérieur et leur support sont des vrai miroir a onde radar, je pense qu’il serait intéressent de développe des réservoir extérieur furtif (puisque la forme du réservoir n’a pas d’importance) oui des plaque de matériau furtif place autour des missiles et qui son éjecte a la mis a feu du missile

 
Membre

Hello,

@phenix wrote:

@jer444 wrote:
Le rafale est furtif mais pas dans tous les angles et sinon les reacteur ont bien etait etudier pour eviter d etre accrocher par un missile en ir car il degage tres peu de chaleur sur l ensemble de l avion.

Normalement, le rafale est aussi furtif qu’une mouette, mais les charge extérieur et leur support sont des vrai miroir a onde radar, je pense qu’il serait intéressent de développe des réservoir extérieur furtif (puisque la forme du réservoir n’a pas d’importance) oui des plaque de matériau furtif place autour des missiles et qui son éjecte a la mis a feu du missile

C’est pas encore au point l’orthographe et la grammaire, recalé: 😈
« Normalement, le rafale est aussi furtif qu’une mouette, mais les charge extérieur et leur support sont des vrai miroir a onde radar, je pense qu’il serait intéressent de développe des réservoir extérieur furtif (puisque la forme du réservoir n’a pas d’importance) oui des plaque de matériau furtif place autour des missiles et qui son éjecte a la mis a feu du missile »

Amicalement je te laisse corriger cher padawan de la totographe, je ne suis pas assez fortiche 🙄
Idem pour jer444, cela manque de pluriel et d’accentuation, si tu regardes ton clavier les touches é,è et ‘ existent bien 😉

J’avoue la langue française à l’écrit n’est pas vraiment fastoche mais ce n’est pas du langage texto tout de même.

 
Membre

La conception de réservoirs furtifs coûterais beaucoup trop cher et l’intérêt est minime. Un réservoir peut être largué à tout moment pour n’importe quelle raison. Ça reviendrai un peu cher de larguer ses 2 réservoirs furtifs, non ?

 
Membre

saloperie de robot!

Il a déjà trois messages…à force il va choper du galon.

 
Membre

300€ le club de golf , et 1000€ le sac
Se pénible les message en anglai mais on y apprend des truc
Pour se qui comprenez rien a se que j’écrie , il y avait (ou sinon se qu’il va bientôt s’efface ) un message en anglais qui par de golf avec un lien sur une boutique en lien pour le golf

 
Membre

@phenix wrote:

300€ le club de golf , et 1000€ le sac
Se pénible les message en anglai mais on y apprend des truc
Pour se qui comprenez rien a se que j’écrie , il y avait (ou sinon se qu’il va bientôt s’efface ) un message en anglais qui par de golf avec un lien sur une boutique en lien pour le golf

Conseil de Marc_91² : ➡

Surtout ne pas cliquer sur les liens proposés !!!

J’en ai fait l’expérience il y a peu, avec un autre de ces connards …

Je ne sais pas ce que vaut celui-là, mais … Méfiance quand même !!!

Le fond du problème, c’est qu’en cliquant sur ces liens on ne récolte pas systématiquement des virus.
Mais on active des compteurs de clics, qui font que, justement, ce genre d’invidus peut s’enorgueullir d’avoir « touché » nos ordis, et donc s’enorgueillir de cette intrusion et … se faire payer !!!

Morgan 
Membre

@phenix wrote:

300€ le club de golf , et 1000€ le sac
Se pénible les message en anglai mais on y apprend des truc
Pour se qui comprenez rien a se que j’écrie , il y avait (ou sinon se qu’il va bientôt s’efface ) un message en anglais qui par de golf avec un lien sur une boutique en lien pour le golf

Signalez les messages, mais ne les commentez pas: c’est plus rapide à effacer et ca ne fait pas de trou dans les discussions.

Dormez brave gens, les modos veillent… 🙄

 
Membre

merci du conseil

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 21)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.