Membre

Speed Agile : un concept futuriste pour le successeur du C-130

Le 13/09/2013 à 15:31 | Par François Julian

Lockheed Martin a récemment publié, sur le site internet de son magazine Code One une vue d’artiste du Speed Agile.

Ce démonstrateur technologique, qui pour le moment fait l’objet d’essais en soufflerie, doit permettre de défricher un concept de futur avion de transport militaire, qui pourrait succéder au C-130 Hercules.

Le Speed Agile est le fruit de recherches réunissant Boeing, Lockheed Martin, la NASA et l’US Air Force. Il s’agit d’étudier un futur avion cargo, pouvant évoluer depuis des pistes sommaires, ce qui impose une bonne tenue aux basses vitesse, tout en étant capable de voler en croisière à Mach 0,8.

L’accent serait d’ailleurs mis sur l’utilisation de dispositifs hypersustentateurs performants et de conception simple, qui permettraient à l’appareil de décoller et d’atterrir sur une distance de moins de 700 m.

Pour le moment, Speed Agile n’est encore qu’un avion de papier. Mais qui sait, il pourrait peut être intéresser un jour les décideurs du Pentagone, soucieux d’offrir au C-130 Hercules une retraite bien méritée.

 
Membre

franchement , je vois pas trop l’interait d’avoir une avion de transporte furtif!!!!! normalement un cargo doit evoluer en arrier de tes ligne donc dans un espace aerien que tu doit metriser (sinon t’est uniter au sol se feront massacre par les chasseur bombardier et tu aurai plus personne a ravitailler). le probleme c’est que tout les sacrifice que tu doit faire pour avoir un apareil furtif , nuiront forcement au autre performence

 
Membre

Soit j’ai mal lu… soit il n’était pas question de furtivité dans le texte 😮 Cependant, les formes pourraient le suggérer, je te l’accorde 😉 Par contre, je trouve qu’un avion de transport furtif remplissant les mêmes fonctions que le C-130 serait absolument génial : cela ouvrirait la possibilité de parachuter des commandos/véhicules en profondeur derrière les lignes ennemies… ce n’est pas rien ! 🙂 Par contre, je suis surpris de la non utilisation de voilure en flèche inverse, j’ai ouï dire que cela permettait d’obtenir une vitesse de portance plus faible que la flèche classique ❓

 
Membre

j’avait deja vu un article sur lui il y a quelque année quand il passer en souflerie et il disait qu’il etait furtif. de tout facon les moteur cacher et les vitre dorée ne trompe pas.
pour se qui est du largage de commando, la furtiviter est toujours relative , il suffit que plusieur radar soit braquer sur toit et l’ondes des un arrive sur l’autre et tu te fait detecter , et si tu a les 100meilleur soldat de t’ont pays dans la soute, se sera vraiment pas cool. l’A4000M lui est tailler pour les infiltration a base alitude, il a un systeme de pilotage automatique qui lui permet de se cacher derrier les relief
pour la fleche inverse. deja c’est super mega instable , donc sans deux tonne de controle de vol tu va te planter a chaque vol. l’autre probleme c’est que si tu a un angle aigu entre les ailes et le fuselage , les ondes radar vont se prendre dans se piege , rebondire et etre renvoyer dans tout les sens , donc c’est pas furtif

 
Membre

C’est vrai que le rase-motte + radar de suivi de terrain est au moins aussi efficace que la furtivité passive… à cette différence près qu’il ne double pas le prix de l’avion tout en en dégradant les autres perfs 😆 J’avais lu un article une fois où il était question de furtivité active, apparemment ça marche sur le même principe que certains dispositifs d’insonorisation, le but est d’envoyer une onde en opposition à une fréquence différente, si j’ai bien tout capté : http://defense-jgp.blogspot.fr/2010/04/le-rafale-furtif-par-thibault-lamidel.html L’avantage, c’est qu’il suffit de posséder un radar assez performant pour le faire, pas besoin d’apporter de lourdes modifications.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.