Membre

Bonjour a tous!
une question me titille concernant le Typhoon de nos amis britanniques:

– comment se fait- il qu’ils n’aient pas envisagé de version navalisée de leur appareil, plutot que de confier ça à un programme US (qui tourne au vinaigre d’ailleur)?

Lorsque je regarde les fiches techniques du Typhoon:
http://aeroproject.free.fr/fiche.php?info=comeur&nom=euro

…ainsi que celle du rafale:
http://aeroproject.free.fr/fiche.php?info=comeur&nom=rafm

… je constate que leur appareil se prêterait plutot bien au décolage court , avec:
– plans canard comme le rafale
– une surface ailaire phénoménale-50 m2-contre 41 pour le rafale, alors que ce dernier affiche un poids total maxi en charge superieur (24,5t contre 23t).
donc une charge ailaire beaucoup plus faible (même si la version navalisée aurait un peu plus de poids).
– une motorisation plus puissante (2 X 6500 Kgp contre 2 X 5000 pour le Rafale),

de plus, il dispose de deux autres atouts importants:
– un rayon d’action plus important
– une standardisation du materiel avec les appareils equipant la RAF.

… bref, pas mal d’arguments qui plaident en ce sens.

Votre avis ?

 
Participant

Je pense qu’il n’a pas été conçu pour ça, niveau solidité, tout simplement. Il faudrait re-concevoir l’avion, avec tout ce que cela implique.

 
Membre

Bonjour Reriquet

A l’origine, le TYPHOON a été conçu uniquement pour effectuer des missions de défense aérienne, puis ses systèmes ont évolué vers des missions mixtes, mais sa conception structurale m’a pas changé.
Au contraire, le RAFALE a été conçu pratiquement dès le début de sa conception pour effectuer des missions mixtes, aussi bien pour l’Armée de l’Air que pour l’Aéronautique Navale.
Je te conseille de te procurer le livre de Germain Chambost : Rafale la véritable histoire au Editions : Le Cherche Midi.

 
Membre

Effectivement le rafale a été conçu d emblée avec une version navale , donc des réserves ont été prises pour un renforcement de la structure, plus une visibilité pour l appontage et u e position de train permettant d être très renforce. Et concernant une charge alaire celle du rafale est faible , car plus résistante pour emporter 4 reservoirs sous les ailes , ce que ne peux faire le typhon.

Autre point possible, les tuyères du typhon, je pense qu elles sont plus basses que sur le rafale , d ou un risque de contact avec le pont.

Il s agit donc de faire des compromis.

 
Membre

Les américains ont déjà essayé de navaliser des avions et ce ne fut pas spécialement des réussites…

Le plus grand exemple est le F111 🙁

l’inverse marche beaucoup mieux, (F-4, F-18, A-7, A-4)

Morgan 
Membre

A titre d’exemple, les photos des Rafales C et M au Salon du Bourget 2011… la différence au niveau des trains est flagrante.
Les renforcements de structures ne sont pas tellement visibles eux.


Rafale C


Rafale M

 
Membre

je voudrait abords le point de vu des plans canard:
même si les deux avion on des plans canard, il n’ont pas du tout le même rôle.
-le typhoon est conçu a l’origine uniquement pour l’interception , donc les plans canard sont placé loin des ailes pour profité d’un meilleur effet levier et donc mieux braquer a haute vitesse.
a l’opposé le rafale est mieux adapté au basse vitesse , car cela lui permet de faire plus de chose , attaque au sol, pénétration a basse altitude , atterrissage sur porte-avion, et combat a courte distance (quel que soit la vitesse d’engagement un combat tournoyant fini toujours au limite du décrochage, or le rafale décroche beaucoup mieux adapte au basse vitesse et abat (en simulé) le typhoon a chaque combat). pour cela les plan canard du rafale n’ont pas du tout le même rôle que ceux du typhoon. il sont très prés des ailes se qui entraine une interaction entre les deux surface et permet d’amélioré grandement la potence. regarde ça http://forum.avionslegendaires.net/viewtopic.php?f=6&t=8121&p=74611&hilit=un+truc+bizarre#p74611tu verra notamment que durant les virages il arrive que les canards braque dans le « mauvais » sens , car il ne serve pas a baraque mais a aidé l’aile.
donc au finale le typhoon est adapte au haute vitesse est ne sait pas allé lentement, se qui es plus que vital pour se posé sur un porte-avion. par exemple ,contrairement au rafale, le typhoon a était équipe d’un parachute de freinage au ça ou il devait se posé sur une piste court.

 
Participant

@phenix wrote:

… et permet d’amélioré grandement la potence.

De quoi perdre la tête… 😆

 
Membre

Développer un avion capable d’opérer depuis un PA engendre un surcoût que certains partenaires du programme n’ont peut-être pas voulu prendre en charge (Allemagne qui n’a pas de PA par exemple). En outre, ceux qui en avaient besoin ont des PA adaptés aux ADAC, et là, faire du Typhoon un ADAC, ça devient un défi très coûteux…surtout qu’à l’époque de sa conception, le Harrier était dispo sur étagère.

 
Membre

merci pour vos réponses, surtout à baron rouge pour ses photos des trains d’atterrissage des deux versions.
Je savais que le train était renforcé, mais n’avais jamais constaté l’ampleur des modifications visuelement.

Ma question aurait pu aussi être aussi posée de la façon suivante:
comment se fait il que cet avion n’ait pas été conçu dés le début comme pouvant accueillir les renforcements nécessaires?

…je pense à un détail qui a du jouer lui aussi, à savoir que les porte avions italiens, espagnols et britaniques sont tous dotés de harriers, et donc à ce titre dépourvus de catapultes!

 
Membre

Il y a une autre explication : Bien qu’ils soient les mieux placés pour cela, les militaires ne choisissent jamais eux-même le matériel qu’ils utilisent, ce sont les politique… 😐

 
Membre

voila il y a un autre gros problème avec le typhoon, c’est que les canard bloquent la vue du pilote et qu’il devrait apponter comme un appontage sans visibilité
il a un autre problème, c’est que son aile est basse et qu’il aurait fallut en redessiner une partie
au final, les deux avions n’auraient pas eu grand chose en commun car plus les mêmes réacteurs (les ej-200 ne sont pas résistants aux choques), plus la même aile, plus les mêmes trains, plus la même cellule, et peut être même plus les mêmes entrées d’air

 
Membre

@gilles wrote:

voila il y a un autre gros problème avec le typhoon, c’est que les canard bloquent la vue du pilote et qu’il devrait apponter comme un appontage sans visibilité
il a un autre problème, c’est que son aile est basse et qu’il aurait fallut en redessiner une partie
au final, les deux avions n’auraient pas eu grand chose en commun car plus les mêmes réacteurs (les ej-200 ne sont pas résistants aux choques), plus la même aile, plus les mêmes trains, plus la même cellule, et peut être même plus les mêmes entrées d’air

Très bonne analyse concernant les problèmes de l’eurofighter pour une version embarquée en mer. Un peu comme faire une version marine de Mirage 2000…. bon courage 😀

 
Membre

Bonsoir tout le monde

BAE a finalisé le contrat au Sultanat d’Oman : http://www.air-cosmos.com/defense/oman-commande-douze-eurofighter-typhoon.html

 
Participant

L’industriel britannique BAE Systems annonce avoir conclu un contrat avec le Sultanat d’Oman pour la vente de 12 Eurofighter Typhoon. Le contrat se monte à environ 3 milliards d’euros, il est assorti d’une commande de huit avions d’entraînement Hawk. Le communiqué de BAE Systems précise que les livraisons devraient commencer à partir de 2017.
Le Sultanat d’Oman est le septième pays à recevoir l’Eurofighter, le second au Moyen-Orient, après l’Arabie Saoudite, qui en avait commandé 72 exemplaires …

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.