Des avions, des machines volantes, mais pas seulement

Le Musée Technique de Togliatti présente toute une palette de matériels militaires Soviétiques et Russes, tant aériens, que terrestres (pour une grande part), et même du naval (ça c’est la surprise…) et du ferroviaire. Beaucoup d’avions et d’impressionnants hélicoptères, sans compter la DCA, les missiles, les avions sans pilotes, et tout un hall sur le parachutage de matériels : de loin ce qui est le mieux mis en valeur.

[two_third]J’ai pu visiter ce musée géré par Avtovaz (le fabricant des Lada…) lors d’une visite familiale à Togliatti, ville située dans le sud de la Russie, au bord de la Volga. L’endroit est immense (en deux parties) et la visite peut prendre pas loin d’une journée entière si l’on s’attache à tous les matériels et à la lecture complète des plaques d’informations (en Russe exclusivement).

Des avions, on retiendra surtout beaucoup d’avions et d’hélicoptères de la guerre froide, le plus récent étant un Mig 29 dont voici une liste non exhaustive : An-2, Yak 18T, Yak-28Yak-38Mig-25Mig-31Mig-27Mig-23Mig-21, Il 14, Mig-15Tu-16Su-17,Su-24L-29L-39Mi-2Mi-8TMi-24Mi-26Mi-6Mi-10, satellites espions, robots lunaires, cockpit de Su-25 (le seul visible).

Toujours dans l’aérien, un grand nombre de systèmes de DCA : depuis les canons de 23mm de la seconde guerre mondiale, aux missiles, en passant par les stations radar mobiles. Est également présenté un système complet de missile de croisière des années 80 « Reïss » : le vecteur, son système de transport et le système de lancement, missile de croisière « STRIJ ».

A la frontière de l’aérien et du terrestre, il y a tout un hall où sont présentés desmatériels terrestres aérolarguables : depuis la palette de matériel jusqu’au blindé, en passant par un espèce de tricycle et une plate-forme de DCA (qui est parachutée avec le personnel !).

Et enfin, une collection de matériels terrestres : camions, tracteurs (« Stalinetz » !), blindés, artillerie, ponts mobiles, amphibies divers et variés, dont des « bateaux remorques » assez marrants, et j’ai gardé le plus impressionnant pour la fin : un sous-marin type 641b (classe « Tango » OTAN, ou « COT » (Silure) en Russe) de 90m de long et 2770 t de déplacement en surface, qui a été amené là depuis la Volga (le remorquage sur la terre n’a paraît-il pas été une partie de plaisir !).[/two_third]

[one_third_last]

Mikoyan-Gurevitch Mig-25 RU - Togliatti

Mil Mi-6 Hook - Togliatti
Mikoyan-Gurevitch Mig-15 Fagot - Togliatti

Antonov An-2 Colt - Togliatti

Lance-roquettes Katioucha - Togliatti

 

[/one_third_last]

[box type= »shadow » ]

L’avis de notre reporter

J’ai aimé :

  • Une très grande collection de matériels de toutes époques, avec notamment des systèmes de DCA assez impressionnants
  • Des matériels très divers : de la voiture de transport de fonds au train blindé en passant par les chasseurs, les tanks et le sous-marin
  • Un musée où l’étranger paie le même prix que le Russe (ce qui n’est pas le cas ailleurs)
  • Un hall sur le parachutage tout à fait impressionnant[/box]

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour
    Pour le sous-marin du projet 641B, il s’agit du projet SOM (Silure) et non pas COT !!! C’est le B-307, sur place depuis 2005. Il a un petit frère à Moscou. Un autre était à Hambourg, mais je ne sais s’il y est encore
    Bonne journée

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom