L’histoire de l’aviation sous un œil américain

Créé en 1976 à Washington D.C., le National Air and Space Museum abrite une des plus impressionnantes collections d’objets liés à l’Histoire de l’Aéronautique et de l’Espace. Géré par la Smithsonian Institution qui regroupe nombre de musées célèbres aux Etats-Unis, il possède une annexe située à l’aéroport international de Dulles dans la banlieue de Washington D.C., le Steven F. Udvar-Hazy Center dont nous ne traiterons pas ici.

Le voyage commence dès l’accueil avec la présentation d’un Rutan 76 Voyager suspendu. Vient ensuite la salle « How things fly » qui présente l’avantage de permettre aux plus petits (et aux plus grands) de comprendre les principes de bases qui font qu’un avion puisse voler grâce à divers ateliers.

national-air-space-museum-smithsonian-2Le hall « Milestones of Flight » est dédié aux appareils ayant fait l’Histoire. Sont présentés le Bell X-1, premier appareil à avoir franchit le mur du son, le Ryan NYP Spirit of St Louis, premier appareil à avoir traversé l’Atlantique d’un seul coup d’aile, le North American X-15, recordman du monde de vitesse, et le Scaled Composites 316 SpaceShipOne, le premier avion de tourisme spatial.

L’espace suivant est dédié à la photographie aérienne et à la reconnaissance photographique. Une chronologie des moyens dédiés est exposée et il est possible de se rendre compte du chemin parcouru en constatant les différences entre un respectable De Havilland DH-4 et un plus moderne Lockheed U-2. Quelques maquettes de satellites météos agrémentent l’espace. Parmi eux, un TIROS I et un GOES.

Module lunaire (véhicule de test) - National Air & Space MuseumL’espace suivant est spécialisé dans l’exploration de la Lune et expose un module lunaire Apollo dans une mise en scène reproduisant le plus fameux des petits pas de l’homme. L’exploration spatiale est au également au menu de la salle suivante, mais vue au travers des télescopes et des astronomes qui, pendant deux milles ans environ et souvent avec des moyens limités, ont scruté le ciel depuis le sol terrestre et tenté de comprendre l’origine des étranges mouvements visibles.

L’espace suivant est consacré aux divers appareils de transport de passagers ou de courrier ayant vaincu les grandes distances rencontrées aux Etats-Unis. Les pionniers de l’aéropostale s’y mêlent aux appareils ayant révolutionnés le transport aérien : Curtiss JN-4 Jenny, Ford 5-AT Tri-Motor, Douglas DC-3, Boeing B-747, pour ne citer qu’eux.

Les drones, sujet à la mode, ont réussi à envahir la salle suivante. Parmi ces étranges machines n’acceptant guère la présence de l’Homme figurent un General Atomics MQ-1 Predator, un Pioneer RQ-2, un Lockheed-Martin-Boeing RQ-3 DarkStar, un AAI Corporation RQ-7 Shadow 200 et un Boeing X-45.

Changement de décor. Après les drones et la modernité (voire le futur), retour dans les 20’s et les 30’s, l’age d’or du vol et des courses aériennes. Les racers sont bien représentés avec le Hughes H-1 et le Beech Staggerwing. Figure également un Northrop Gamma PolarStar, appareil ayant conquit l’Antarctique en 1935.

Galerie des fusées et missiles - National Air & Space Museum« Space Race » – la course à l’Espace – est le nom de la galerie consacrée à l’envie de dépasser la frontière de la troisième dimension entre 1940 et la fin des années 1960 et le premier pas de l’homme sur la Lune. Les armes de représailles allemandes V-1 et V-2 sont présentes ainsi que bon nombre de fusées et équipements spatiaux. Un morceau du Télescope Spatial Hubble et un Northrop M2-F3 trônent également dans la pièce, symboles des enjeux toujours nouveaux posés par la conquête de l’Espace. Vous pourrez également visiter l’intérieur du Skykab, l’ancêtre des stations orbitales

Le hall suivant est dédié aux premiers jets. Le redoutable Messerschmitt Me-262 y côtoie un Lockeed XP-80 et un McDonnell FH-1 Phantom.

Après les premiers jets, les premiers appareils volants. Ce hall consacré aux pionniers exhibe notamment un planeur Lilienthal, deux Aerodromes de Langley, un Wright Military Flyer, un Ecker Flying Boat, un Curtiss Model D et un Blériot XI. Au milieu du bois, de la corde et de la toile, il sent bon le début du XXème siècle.

Changement d’étage, mais toujours des pionniers : le Wright EX, premier appareil à traverser les Etats-Unis, le Fokker T-2, premier appareil à traverser les Etats-Unis d’un seul coup d’aile, le Lockheed 5B Vega d’Amelia Earhart, premier femme à traverser les Etats-Unis et l’Atlantique également d’une traite, et le Douglas World Cruiser Chicago, un des deux appareils dédiés à avoir effectué le tour du monde de 1924 en 175 jours.

Le hall suivant est consacré à Orville et Wilbur Wright (normal me direz vous, nous sommes aux Etats-Unis). Le Kite de 1899, le Glider de 1900 et le Flyer de 1903 côtoient… un vélo. Il ne faut pas oublier qu’à l’origine, ils étaient propriétaires d’un atelier de réparation de bicyclettes.

Capsule Apollo - National Air & Space MuseumRetour vers l’Espace dans la salle suivante dédiée aux missions Apollo. Le Rover lunaire est présenté ainsi que le module de commande et de service. Des combinaisons spatiales sont exposées avec une maquette du lanceur Saturn V et quelques assortiments de nourriture spatiale… qui doit être assez spéciale à manger.

La galerie suivante est la galerie d’art du musée. Elle est composée de tableaux et d’objets d’art en relation avec l’aérospatial. Ensuite, un nouveau hall est consacré au rôle de l’informatique dans l’évolution de l’aviation. Y sont exposés un Grumman X-29 et un Rockwell HiMAT.

La salle suivante est dédiée à l’aéronavale. La passerelle de navigation d’un porte-avion y est reproduite et quelques anciens appareils appartenant à l’US Navy sont présentés :Douglas SBD DauntlessGrumman F-4F WildcatBoeing F4B-4 ou encore un Douglas A-4C Skyhawk.

La Seconde Guerre Mondiale habite l’espace suivant. Témoins et acteurs de tout les fronts, les Messerschmitt Bf 109North American P-51 MustangSupermarine Spitfire,Macchi MC-202 Folgore et Mitsubishi Zero cohabitent dans une paix retrouvée.

Dans un registre similaire, la salle suivante est dédiée à la Grande Guerre. Dans le royaume du dogfight, les appareils des As se mêlent : un Spad XIII et un Sopwith Snipeessayent de protéger un Voisin Type 8 des redoutables Fokker D.VII et Albatros D.Vallemands.

Le dernier hall est consacré à l’exploration des planètes. De nombreuses photographies, des sondes et des rovers permettent d’admirer les moyens existants pour découvrir et comprendre notre système solaire. Une maquette du module d’atterrissage Viking utilisé sur Mars pour détecter la présence de vie en 1975 en est une des plus belles pièces.

Il est à noter qu’en dehors de la très traditionnelle boutique de souvenirs, le National Air and Space Museum possède également un cinéma IMAX, des simulateurs de vol et un planétarium.

[box type= »shadow » ]

L’avis de notre reporter

J’ai aimé :

  • La collection unique au monde
  • Le visiteur ne paye pas, il fait un don en fonction de son ressenti

J’ai peu apprécié :

  • Ambiance lumineuse et espace parfois limité peu propices à la photographie

[/box]

Pour plus d’informations

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom