La Lufftwaffe assure depuis 1958 une partie de la formation et de ses pilotes de chasse sur le territoire américain. Cette présence allemande a pris diverses formes. Après avoir opéré un temps des F-4 Phantom II de l’autre côté de l’Atlantique, elle s’installe en 1996 sur la base d’Hollomann au Nouveau Mexique avec 14 de ces Tornado. Elle peut ainsi profiter d’une météo clémente ainsi que de vastes espaces aériens.

Mais pour des raisons budgétaires, nos voisins germains ont mis fin à cette coopération en 2017. Les 14 appareils Panavia ainsi que tout le personnel, ont été transférés sur la base aérienne de Jagel dans le Schlesswig-Holstein au nord de l’Allemagne. Afin de ne pas être trop à l’étroit durant leurs évolutions aériennes, les pilotes pourront emprunter les espaces aériens du Danemark et des Pays-Bas.

Dans la phase avancée de leur apprentissage, les pilotes de chasse belges sont formées depuis 2004 avec leurs homologues français à l’Ecole de Transition Opérationnelle de Cazaux. La coopération était facilitée par le fait que les deux armée employaient à cet effet le même appareil, l’Alphajet. Or l’armée belge va retirer du service le petit biréacteur au plus tard en 2019. Par ailleurs, elle n’a pas encore choisi son futur avion de combat en remplacement futur de ses vieillissants F-16.

Dans l’attente qu’une décision soit prise, elle a opté pour une solution éprouvée en formant ses pilote à l’Euro-Nato Joint Jet Pilot Center Training au Texas. Les aviateurs belges apprendront les rudiments du pilotage sur avion à réaction, à bord des vénérables T-38 Talon. Certains y voient un présage en faveur d’un appareil américain pour le choix du futur chasseur belge. L’Etat Major précise toutefois qu’il s’agit d’une solution provisoire.

Plutôt que d’envisager des déménagements outre-Atlantique et des rapatriements au pays, les armées européennes seraient bien inspirées de m’être en place un centre d’entraînement au pilotage européen.

Publicité

7 COMMENTAIRES

  1. Il y a une très grosse erreur dans l’article. Jamais les allemands n’ont eu de Tornado ADV. Ses avions n’ont volé qu’en angleterre et en arabie saoudite.

    • Juste un truc Dutertre : que vous vouliez reprendre un des rédacteurs sur un de ses sujets c’est votre responsabilité mais à ce moment là faites le proprement s’il vous plait. Car en effet des Tornado ADV n’ont pas volé en Allemagne mais bien en Arabie Saoudite et au Royaume Uni comme vous le soulignez. Mais pas uniquement, vous semblez avoir oublié l’Italie dans votre prose.
      Et puis soyons tous un peu indulgent avec François il a le droit à l’erreur, rédiger et publier un article n’est jamais aisé. Encore plus quand il s’agit du premier.

  2. Votre idée d’un centre d’entraînement au pilotage chapeauté par l’Europe est particulièrement intéressante malheureusement je crains qu’elle relève encore longtemps de l’utopie. Notamment parce que les Européens n’ont pas d’avions de formation commun. Mais espérons qu’un jour elle sera une réalité, ça serait bien. 🙂

    • Oui tout à fait il y a beaucoup d’intérêt divergents, peut-être que les européens tendront vers cela à l’avenir, mais il faudrait effectivement des appareils communs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom