Sukhoï Su-37 Terminator ‘Super Flanker’

Sukhoï Su-37 Terminator ‘Super Flanker’


Fiche descriptive

Appareil : Sukhoï Su-37 Terminator ‘Super Flanker’
Constructeur : Sukhoï P. O.
Désignation : Su-37
Nom / Surnom : Terminator
Code allié / OTAN : Super Flanker
Variante :
Mise en service : 2013
Pays d'origine : Russie
Catégorie : Chasseurs modernes et actuels
Rôle et missions : Chasseur intercepteur

Histoire

Sukhoï Su-37 Terminator ‘Super Flanker’ :
le chasseur à poussée vectorielle

Technologie née principalement en Union Soviétique et aux Etats-Unis à la fin des années 70 et plus largement durant la décennie suivante la poussée vectorielle se traduit par une hyper manœuvrabilité des aéronefs qui en sont dotés, notamment grâce à l’adjonction de tuyères orientables en bouts de réacteurs. Pour ce faire les avionneurs s’inspirèrent des systèmes de décollages d’atterrissages verticaux des chasseurs d’appui type ADAV comme le Harrier II. Toutefois la poussée vectorielle en vol est autrement plus compliquée à mettre en œuvre que le passage du vol vertical au vol horizontal. C’est la raison pour laquelle il y a encore moins d’avions à réaction dotés de cette technologie que d’ADAV. Le plus abouti de ces aéronefs est sans conteste le chasseur biréacteur russe Sukhoi Su-37.

A la fin des années 80 Sukhoi décida de se lancer dans un programme extrêmement onéreux, d’autant que les caisses de l’Union Soviétiques semblaient se vider à grande vitesse, visant à développer pour les besoins de l’Aviation du Front un chasseur de haute technologie fondée sur les travaux menés sur la poussée vectorielle à tuyères orientables. Mais pour réduire les coûts qui s’annonçaient déjà vertigineux l’avionneur décida de baser son avion sur le /strong>prototype T-10S-70, un appareil dérivé du Su-27 Flanker, et qui en conservait les grandes lignes.

Toutefois la banqueroute, annoncée, de l’URSS puis sa désagrégation, beaucoup moins annoncée celle ci, allaient sérieusement contraindre Sukhoi à revoir sa copie. De ce fait le chasseur à poussée vectorielle ne devenait plus prioritaire, d’autant que le motoriste Lyulka semblait lui aussi en mauvaise posture financière. Les travaux reprirent en 1993 suite à un contrat officiel de la Russie pour le développement de deux prototypes, mais aussi suite à l’intérêt que l’Inde, client important de la Russie en matière d’armement, portait à ce principe.

Le nouveau chasseur reçut la désignation Su-37 dans la nomenclature maison. Extérieurement, il se présentait comme une version légèrement agrandie du Flanker, mais hérissé de bien plus d’antennes diverses, trahissant ainsi son évolution technologique. En effet il était doté d’un ultramoderne radar multi cible Phazotron N011 travaillant à la fois en mode air-air et air-sol, d’un collimateur tête haute type HUD de nouvelle génération, d’un système radar d’aide au ravitaillement en vol, d’un siège éjectable zéro-zéro, et d’une flopé de systèmes de contre-mesure électronique. Mais le secret du Su-37 résidait dans ses deux turboréacteurs Lyulka AL-37FU d’une poussée unitaire de 14 514kg chacun, dotés de tuyères orientables bidimensionnelles. Le tout était asservi à des commandes de vol électrique dernier cri. L’armement se compose principalement de missiles air-air, air-sol, et de bombes à guidage laser installé sur douze points d’emport externe ; en interne il dispose d’un canon GSh-30 de 30mm.

Le premier prototype du Su-37 réalisa son vol inaugural au début de l’année 1996.

Si la Russie ne semblait présenter son Su-37 que comme un merveilleux jouet technologique, Sukhoi de son côté tenta de placer cet appareil auprès de clients potentiels, et notamment de l’Inde qui très tôt s’avait avéré intéressée par la machine. Si aucun Su-37 ne fut vendu au sous-continent, une partie de sa technologie fut reprise sur les chasseurs Su-30MKI qu’acheta l’Indian Air Force à la fin du XXème siècle.

Révélé réellement au monde entier en 1997 lors du Salon du Bourget le Su-37 enflamma rapidement l’imaginaire des passionnés d’aviation mais aussi et surtout des militaires. D’autant que l’avion semblait bien plus maniable que le prototype X-31 conçu conjointement par les Etats-Unis et l’Allemagne une quinzaine d’année auparavant.

En 2008, la Russie a tout de même annoncé son intention de commander en série une vingtaine d’exemplaires du super chasseur de Sukhoi. Ceux-ci sont livrables à l’horizon 2013. Toutefois aux vues de l’immensité du territoire russe mais aussi de la taille de l’aviation militaire de ce pays, cette vingtaine d’avions semble bien n’avoir qu’un rôle de propagande ou alors de démonstration.Quoi qu’il en soit le Sukhoi Su-37 semble bien être l’un des avions de combat les plus évolués en Russie, au niveau d’ailleurs d’un Su-47 ou d’un MiG-29SMT.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Sukhoi Su-37 Terminator
Envergure : 15.16 m
Longueur : 22.20 m
Hauteur : 6.36 m
Motorisation : 2 turboréacteurs Lyulka AL-37FU
Puissance totale : 2 x 14514 kgp.
Armement : un canon de 30mm
missiles air-air (principalement R-27, R-40, R-73A, et R-77)
missiles air-sol (Kh-25ML, Kh-25MP, Kh-29, et Kh-59)
bombes lisses ou guidées et des paniers à roquettes.
Charge utile : -
Poids en charge : 34000 kg
Vitesse max. : 2500 km/h à 10300 m
Plafond pratique : 26800 m
Distance max. : 3300 Km
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Sukhoï Su-37 Terminator ‘Super Flanker’

Profil Couleur

Profil couleur du Sukhoï Su-37 Terminator ‘Super Flanker’

Vidéo

Démonstration de manoeuvrabilité par un Su-37

A voir également

0
Le F-22 fut développé par un consortium regroupant Lockheed, Boeing et General Dynamics pour satisfaire les exigences de l'USAF, publiées dans un appel d'offres...

0
Technologie née principalement en Union Soviétique et aux Etats-Unis à la fin des années 70 et plus largement durant la décennie suivante la poussée...

0
En ce début de 21ème siècle deux stratégies différentes s'opposent en matière de domination du ciel : celle préconisée par la France et certains...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.