Air France et Lufthansa suspendent leurs survols du Sinaï

La décision est tombée ce dimanche 1er novembre 2015, suite à la tragédie de l’Airbus A321 de la compagnie russe Metrojet. Deux des compagnies aériennes majeurs au monde, Air France et Lufthansa, ont annoncé qu’elles ne survolerait plus le désert du Sinaï tant que la sécurité des vols n’y serait pas assurée. Cette mesure de précaution renforce l’idée que le biréacteur ne s’est pas écrasé accidentellement.

En fait ce genre de décision n’est pas inédit, déjà à l’été 2014 des compagnies aériennes, dont une fois encore Air France, avaient pris le même genre. Il s’agissait cette fois-ci d’éviter le territoire ukrainien où sévissait une guerre entre forces gouvernementales et milices armées pro-russes.
Malaysia Airlines n’avait pas suivi celles-ci, on en connait l’issu fatale pour les 295 passagers et membres d’équipage du vol MH17.

Ce genre de « déviations » peut engendrer des coûts beaucoup plus importants pour les compagnies aériennes qui doivent bien souvent s’écarter de plusieurs centaines de kilomètres des routes aériennes initialement prévues et empruntées. Néanmoins ils ne sont que très rarement répercutés auprès des passagers.

Bien évidemment ce type de suspension de survol est temporaire. Ensuite il s’agit de savoir ce qu’on entend par là : quelques jours, quelques semaines, ou quelques mois ? La notion est souvent plus que floue.
Reste qu’une telle décision n’impacte pas que les compagnies aériennes mais aussi les contrôleurs aériens des pays survolés qui, au sol, doivent prendre en compte ces nouveaux vols qu’ils n’avaient pas jusque-là.
Affaire donc à suivre.

Photo © Olivier Cabaret.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

2 réponses

  1. Sécurité d’abord. A savoir aussi depuis l’instabilité en Libye, les vols Air France, Air Austral et autres reliant la métropole à La Réunion ne survolent plus la Libye (vol direct) mais font un écart au sud de la Crête afin de survoler l’Afrique par l’Égypte à une altitude minimum de 31000 pieds.

Sondage

"Si la France devait mettre une des personnalités aéronautiques suivantes au Panthéon, laquelle vous semblerait la plus logique ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

S.A.I. KZ II Træner

En 1945 la totalité des pays libérés de l’occupation allemande par les Alliés, et notamment par les Américains et le Commonwealth en Europe occidentale, avait

Lire la suite...