Accueil Rédacteurs Contenus par Henri de Waubert de Genlis

Henri de Waubert de Genlis

2 ARTICLES 0 COMMENTAIRES
Né le 28 avril 1946 en France, Henri de Waubert de Genlis est un ancien pilote d'essai français issu de l'École de l'Air. Il a rejoint cette école en 1966 après les classes préparatoires scientifiques. Doté d'un goût très prononcé pour l'aéronautique militaire, il a très vite (en 1969) entamé une spécialité de pilote de chasse. Ce qui lui a notamment permis de passer par les bases de Tours et de Cazaux sur Mystère IV. Pendant son expérience à Cazaux, Henri de Waubert de Genlis a eu la chance de tester près de 30 différents appareils, parmi lesquels l'on peut citer les "Atlantic" NG 001, SA 361 viseur "Vénus", "Super Étendard", Macchi 339 et autres "Transall". Il a réalisé plusieurs essais d'armement pour le compte de l'Irak entre 1979 et 1983. Il eut également l'honneur de réaliser les premiers tirs de BGL, entendez Bombes Guidées Laser. On lui doit également la mise au point des armements guidés laser. Il quitte l'armée en 1983 pour créer sa propre société nommée ATE (Advanced Technologies and Engineering). Cette dernière était spécialisée dans l'ingénierie aéronautique, et à travers elle, l'homme a pu participer activement à la mise au point d'adaptation de systèmes d'armes sur des appareils sud-africains. L'Afrique du Sud a véritablement été un pays d'adoption pour l'ex-pilote de chasse, qui a, entre 1995 et 2000, occupé le poste de conseiller du Ministère des transports d'Afrique du Sud affecté aux départements « Road Department » et « Shipping Directorate ». C'est en 1993, qu'en tant que Conseiller du Commerce Extérieur de la France (CCEF), il devint président de la section française en Afrique du Sud. En 2004, il repart dans l'Hexagone où sa grande expérience lui permet de devenir conseiller auprès de plusieurs sociétés de la place, comme Dassault et MBDA. L'homme trouva ensuite le moyen de venir en aide aux jeunes étudiants et nouveaux diplômés, en les orientant vers des activités internationales. Parmi les nombreuses récompenses qui ont ponctué la vie d'Henri de Waubert de Genlis, il y a notamment celle de Chevalier de l'Ordre National du Mérite, reçue en 1982, ou encore la Médaille de l'Aéronautique, obtenue en 1983. Il ne faut pas non plus oublier la distinction de Chevalier de l'Ordre National de la Légion d'Honneur, reçue en 1996.

Rafale : Pourquoi la France ne remotorise-t-elle jamais ses avions de combat en milieu de...

Lorsqu’un avion de combat entre en service c’est pratiquement toujours ce qu’il y a de mieux sur le moment. Puis, l’avion, prenant de l’âge,...

Mirage 2000D : un nouveau camion à bombes pour l’armée de l’air française ?

Les Jaguar ayant été retirés du service et les Rafale n’étant pratiquement plus livrés qu’à l’export, l’emploi des forces n’ayant jamais atteint un tel...
2,158FansJ'aime
132FollowersSuivre
1,445FollowersSuivre
2,301FollowersSuivre
Publicité
Publicité