Mil Mi-1 ‘Hare’

Mil Mi-1 ‘Hare’


Fiche descriptive

Appareil : Mil Mi-1 ‘Hare’
Constructeur : Mikhail Leontovich Mil
Désignation : Mi-1
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN : Hare
Variante :
Mise en service : 1950
Pays d'origine : U.R.S.S.
Catégorie : Hélicoptères
Rôle et missions : Hélicoptère multirôle

Histoire

Mil Mi-1 ‘Hare’ :
le premier appareil d'une longue lignée

Le Mil Mi-1 est le premier hélicoptère soviétique à avoir été produit et utilisé en nombre. Son étude remonte à l’année 1947 où il reçu initialement la désignation GM-1. Suite à la perte des deux premiers prototypes, il fut redessiné et renommé Mi-1. Il en résultat un appareil de 3 à 4 places mû par un moteur en étoile Ivchenko AI-26 de 575 CV qui fit son premier vol en septembre 1948. Il est semblable au Sikorsky S-51 Dragonfly et au Bristol Sycamore existants à cette époque. C’est un appareil à tout faire qui entra en service dans l’Armée Rouge en 1951.

Le Mi-1 possède un rotor tripale de construction mixte possédant un revêtement en contre-plaqué. Les pales possèdent des volets correcteurs à leur extrémité et elles peuvent être braquées de 5° vers l’avant et 12° vers l’arrière. Le rotor anti-couple est tripale est situé à l’arrière droit. Les deux rotors possèdent des dégivreurs à liquide. Le fuselage est composé d’un revêtement métallique recouvrant à la fois la poutre de queue semi monocoque et les tubes d’acier soudés pour le reste de l’appareil.

Deux portes latérales permettent d’accéder dans l’appareil où des hublots bombés latéraux augmentent la qualité de la vue vers l’arrière. Son train d’atterrissage peut supporter des roues, des skis ou des flotteurs mais il est fixe. Les deux roues principales sont équipées de freins et montées sur des jambes à amortisseurs oléopneumatiques. La roue avant est orientable et la poutre arrière est protégée par un pare-choc.

Le Mi-1 possède un réservoir de 240 litres à l’arrière du moteur et il est possible d’en ajouter un de 150 litres sur le côté gauche. Son autonomie est de 580 km. Les antennes et les capteurs sont situés dans la poutre, les équipements de communication étant dans le nez. Le Mi-1 dispose de capacités tous temps.

Le Mi-1 est la version de base. Vinrent ensuite le Mi-1T de transport, le Mi-1U d’entraînement, le Mi-1MU à double-commande, le Mi-1P appareil amphibie doté de flotteurs et le Mi-1NKh, la version civile utilisée pour les besoins agricoles ou géologiques, comme ambulance ou pour le transport. Les Mi-1 militaires furent utilisés pour l’observation, avec un équipement photo et vidéo, la reconnaissance, la liaison, le guidage d’artillerie, l’évacuation sanitaire -avec des paniers externes pour le transport des blessés- ainsi qu’en version de combat, domaine où il pouvait emporter des roquettes et des mitrailleuses. Un prototype de Mi-1 redessiné, plus lourd, plus grand et doté d’un rotor quadripale connu sous le nom de Mil Mi-3 n’abouti pas. La dernière version fut le Mi-1 Moskvich de 1961 comportant des pales métalliques, une cabine améliorée et des commandes hydrauliques et destiné à l’Aeroflot. La firme polonaise PZL produit également le Mi-1 sous licence et ce sous de nombreuses versions.

Le Mil Mi-1 fut utilisé par l’URSS puis la Russie, l’Albanie, l’Autriche, l’Egypte, le Lesotho, la Mongolie, le Nicaragua, l’Afghanistan, Cuba, la Tchécoslovaquie, la Finlande, l’Indonésie, l’Irak, la Pologne, la République Arabe Unie, la Syrie, la Corée du Nord, la Bulgarie, la Roumanie, la Chine et le Yémen.

Le Mi-1 reçu son baptême du feu lors des événements Hongrois en 1956. Douze ans plus tard, il fut employé pour les mêmes raisons en Tchécoslovaquie. L’Egypte et la Syrie les ont utilisés pendant les conflits avec Israël. L’Irak pour réduire au silence les mutineries kurdes et le Yémen du Nord lors de la guerre civile yéménite. Cuba les as utilisé lors d’attaques de camps rebelles.

Sa production en série débuta en 1950 et pris fin en 1961. Il fut construit à environ 3000 unités. Il fut progressivement remplacé par le Mil Mi-2 doté d’un turbopropulseur et par le plus gros Mil Mi-4 mais certains appareils volaient encore dans les années 90 au sein des unités de seconde ligne ou des forces de police.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Mil Mi-1 Hare
Envergure : 14.35 m (Diamètre du rotor principal)
Longueur : 12.09 m
Hauteur : 3.30 m
Motorisation : 1 moteur Ivchenko AI-26V
Puissance totale : 1 x 575 ch.
Armement :
Charge utile : 2 passagers ou 255 kg de fret
Poids en charge : 2330 kg
Vitesse max. : 185 km/h
Plafond pratique : 3500 m
Distance max. : 430 Km
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Mil Mi-1  ‘Hare’

Profil Couleur

Profil couleur du Mil Mi-1  ‘Hare’

Vidéo

Histoire du Mil Mi-1

A voir également

0
Parmi les nombreuses missions aujourd'hui dévolues aux hélicoptères, on en retrouve une qui est parmi les plus risquées à la fois pour les équipages...

0
Conçu par l’ingénieur Paul Morain, qui dirigeait alors le bureau d’études de la SNCASO, le SO-1220 Djinn répondait aux spécifications d’un programme des services...

0
Entre la fin du XXème siècle et l'année 2005 la majorité des forces aéronavales européennes furent confrontées à un choix important concernant le remplacement...