Structure opérationnelle du Fighter Command

Structure opérationnelle du Fighter Command


Le Fighter Command était structuré en Squadrons (Sqn) divisés en Flights.

Un Flight pouvait être composé de 3 à 6 appareils et un Squadron pouvait contenir 3 ou 4 Flights. Ainsi, un Squadron pouvait être composé de 12 à 16 appareils. Cette division est utile en cas de combat afin de pouvoir manœuvrer les appareils en différents groupes facilement identifiables.

Les Flights portaient souvent le nom d’une couleur et les appareils qui les composaient portaient un n°. Par exemple, Wagon red 1 identifie de manière univoque le leader de la section rouge du 111 Squadron.

Des Squadrons pouvaient être regroupés au sein d’un Wing (généralement des Squadrons partageant le même terrain) dans le but de créer des formations plus massives – ou par facilité d’organisation (Wings mixtes de chasseurs et de bombardiers).

Carte des différents Groups et de la portée des radars

carte-group-fighter-command

Autres parties du dossier

Explorez l'ensemble du contenu du dossier...


Autres dossiers à consulter

0
Les hommes présentés ici sont ceux qui sont embarqués sur le porte-avions français Charles De Gaulle. Service "Pont d'Envol Hangar" (PEH) Chef pont d'envol hangar L'officier responsable...

2
Quand on s'intéresse à l'histoire aéronautique des deux conflits mondiaux, on est vite confronté à un terme allemand rarement traduit, celui de Balkenkreuz. Sans...

0
Dans le code OTAN, on nomme FOX-1 un missile équipé d’un système de guidage radar semi-actif. Ce système fut un des premiers développés car...
Computer Support à l'Université de Namur (Belgique) Enseignant dans le Supérieur de Promotion Sociale Passionné d’aviation et pilote d'occasion