Origines du Fighter Command

Ce contenu est une partie du dossier thématique : Le Fighter Command pendant la Bataille d’Angleterre

Royal_Airforce_BadgeLa Royal Air Force a été créée le 1er avril 1918, par la fusion du Royal Flying Corps – RFC (composante terrestre) et du Royal Naval Air Service – RNAS (composante navale), devenant ainsi la première armée de l’air indépendante au monde.

En 1940, son organisation la divise en différents « Commands » :

  • le Bomber Command (bombardement),
  • le Coastal Command (surveillance maritime et des côtes),
  • le Training Command (entrainement)
  • et enfin le Fighter Command (chasse).

Chaque « Command » est indépendant des autres et les escadrilles qui les composent utilisent dans la grande majorité des cas des terrains qui leurs sont propres.

A ce moment, le commandant en chef du Fighter Command était l’Air Marshal Hugh C.T. Dowding, son quartier général étant installé à Bentley Priory, près de Stanmore, au nord de Londres.

Là se trouvait la salle d’opération principale du Fighter Command, à partir de laquelle partaient tous les ordres vers les Groups, puis les Secteurs et les Squadrons. Ensuite, toutes les informations collectées remontaient par le chemin inverse jusqu’à la salle d’opération principale où les décisions utiles pouvaient être prises sans perte de temps.

 

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Yves
Yves
Computer Support à l'Université de Namur (Belgique) Enseignant dans le Supérieur de Promotion Sociale Passionné d’aviation et pilote d'occasion
Autres dossiers
Sondage

"Si la France devait mettre une des personnalités aéronautiques suivantes au Panthéon, laquelle vous semblerait la plus logique ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

CANSA FC.20

S’ils sont aujourd’hui omniprésents sur les champs de bataille, au travers notamment de l’Embraer A-29 Super Tucano brésilien ou du Sukhoi Su-25 Frogfoot soviétique, les

Lire la suite...