A peine livré, un des 6 nouveaux C-130J indiens s’écrase

A peine livré, un des 6 nouveaux C-130J indiens s’écrase

C’est un revers majeur pour l’Indian Air Force, un avion de transport C-130J Super Hercules qui venait d’être nouvellement acquis s’est écrasé vendredi à 115 km à l’ouest de Gwalior, dans le Madhya Pradesh. L’appareil de fabrication américaine venait de décoller de  de la base aérienne Agra pour une mission de formation de vol de routine.

L’accident a tué les cinq membres d’équipage, dont quatre officiers. Une commission d’enquête a été ordonnée pour enquêter sur la cause de l’accident. L’escadron 77 ‘Veiled Vipers‘ qui utilise de l’aéronef est affecté à la base d’Hindon à Ghaziabad. Pour rappel l’avion peut transporter jusqu’à 20 tonnes de charge et peut atterrir et décoller de pistes courtes.

L’Inde a récemment réceptionné, en grande pompe, six avions C-130J Super Hercules, qui ont été acheté auprès des USA pour 1,1 milliard de dollars. Voici qu’1/6 de cette somme vient de partir en fumée après quelques semaines d’utilisation.

L’incident est scruté à la loupe aux Etats- Unis et au Canada après qu’une enquête du Sénat ait déjà conclu que des pièces de contrefaçon ont été retrouvés dans les systèmes d’affichage de l’appareil. Ces pièces frauduleuse pourraient le faire « perdre des données ou même se vider complètement » en plein vol , avec des conséquences potentiellement catastrophiques. Lockheed Martin , maître d’œuvre de l’armée américaine pour la C -130J, avait confié à une société chinoise, dénommée Hong Dark Electronic Trade Company, la fabrication de les composants électroniques jugés par la suite contrefaits et utilisés dans le C -130J et aussi le C -27J Spartan.

Au Canada , un autre client C -130J, une enquête de Radio-Canada au début de 2013 avait mis en évidence les problèmes avec le tableau de bord de l’avion.

Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.

6 COMMENTAIRES

  1. Des pièces de contrefaçons??? Dans quel monde vit-on, c’est quand même grave, il y a des têtes qui vont tomber, encore une recherche du moindre coût?

  2. Une autre preuve que l’on ne peut se fier aux fournisseurs chinois. Certaines entreprises occidentales commencent à comprendre que la sous-traitance en Chine a ses limites… Bombardier Aéronautique envisageait de faire fabriquer certaines composantes du C-Series en Chine mais s’est ravisée.

Laisser un commentaire