C’est une étape importante dans l’aventure technologique de cette machine. Ce jeudi 4 juillet 2019 l’industriel Korea Aerospace Industries a annoncé le premier vol de son futur hélicoptère de combat LAH. Dérivé du H155 d’Airbus Helicopters cette machine doit entrer en service dans les forces armées sud-coréennes d’ici 2022. Une version civile et parapublique est également annoncée, sans grande différence avec l’appareil européen d’origine.

Forcément ce Light Attack Helicopter expérimental ne fait que préfigurer ce que seront les machines de série dans trois ans. Son air de ressemblance avec l’Airbus Helicopters H155 et par-delà le Dauphin 2 saute aux yeux.

Ce premier vol a duré environ vingt minutes. Il s’est déroulé sur la partie essais de Sacheon Air Base dans le sud du pays. C’est un équipage mixte de Korea Aerospace Industries et de la Republic Of Korea Air Force qui l’a réalisé. Outre l’avionique de l’hélicoptère ce vol inaugural a permis de valider l’emploi des turbines Arriel 2L2 développées conjointement par Safran Helicopter Engines en France et par Hanwha Techwin en Corée du sud. Et visiblement tout s’est passé sans accroc. Au final un vol assez court mais qui a eu le mérite de montrer l’appareil dans son élément.
En outre le LAH était présenté avec son futur canon mitrailleur de 20mm et deux maquettes de missiles sur les flancs. Une manière aussi de préfigurer les machines de série.

Prototype du Light Attack Helicopter sud-coréen.

Désormais donc la phase d’essais en vol commence. Les ingénieurs des deux constructeurs et des deux motoristes vont travailler main dans la main comme ils le font depuis plusieurs mois maintenant. Malgré une rumeur persistante en Corée du sud aucun pilote d’essais français n’est sensé participer à cette série de tests. Des ingénieurs d’essais venant d’Europe sont par contre présents sur le programme.

Photos © Korea Aerospace Industries.

Publicité

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom