Su-24 Fencer et Su-25 Frogfoot ukrainiens désormais aptes à l’emport de la JDAM-ER.

C’est actuellement l’une des plus redoutables munitions air-sol de précision dans l’arsenal allié. Ce lundi 6 mars 2023 le ministère ukrainien de la défense a confirmé avoir reçu livraison d’un important lot de JDAM-ER, pour Joint Direct Attack Munition Extended Range. Adaptée à des bombes de 225 et de 900 kilogrammes cette munition fait entrer les avions d’attaque Sukhoi Su-24 Fencer et Su-25 Frogfoot dans une nouvelle dimension. On ignore cependant si l’arme a déjà été employée contre les forces d’invasion de la fédération de Russie.

On le sait les munitions de précision sont ce qui fait le plus cruellement défaut à l’aviation russe depuis le début de cette guerre. Une absence qui explique en partie les frappes contre des objectifs aussi aisément identifiables qu’un hôpital pédiatrique ou qu’un théâtre, mais également le recours de plus en plus généralisé aux missiles de croisières tirés à distance de sécurité. La Russie ne se souciant pas des populations civiles ukrainiennes elle n’a nullement besoin de précision, une bombe tombant sur un quartier résidentiel aura le même effet qu’une autre atteignant un objectif militaire : terroriser tout un peuple qu’elle ne peut asservir.

Aussi la décision américaine de livrer des munitions JDAM-ER à guidage inertiel et GPS en dit long sur les motivations alliées à soutenir l’Ukraine. Bien qu’initialement pensées pour des avions de combat de facture occidentale, américaine ou européenne, ces armes ont été adaptées aux deux principaux avions d’attaque de l’aviation ukrainienne : les Sukhoi Su-24 Fencer et Su-25 Frogfoot de conception et de fabrication ex-soviétique. Avec une précision métrique et un rayon d’action de 80 kilomètres environ après tir la JDAM-ER représente un vrai plus pour les généraux ukrainiens. Quasi indécelables une fois lancées elle représentent une capacité de destruction très forte puisque les JDAM-ER s’adaptent aujourd’hui sur des corps de bombes de 225 et de 900 kilogrammes. Elles sont ainsi respectivement désignées GBU-38 et GBU-31.

La double confirmation, par Kyïv et par Washington DC, de la dotation de ces armes indique également en filigrane que les Américains apportent un réel soutien technologique à l’Ukraine agressée. En effet sans accès privilégié aux satellites GPS jamais les JDAM-ER ne pourraient être efficaces. Ces munitions occidentales montrent aussi le génie et le très haut niveau d’adaptabilité des ingénieurs et techniciens ukrainiens capables de modifier leurs avions d’attaque à son emploi. Il se dit également que les Mikoyan MiG-29 Fulcrum frappés de la cocarde jaune et bleue pourraient eux aussi emporter et tirer des JDAM-ER.
Pour mémoire la JDAM-ER est très proche dans sa conception de l’A2SM française.

Photo © ministère ukrainien de la défense.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

8 réponses

  1. Avez vous également entendu une information comme quoi Anglais et Polonais essayent une adaptation du Storm Shadows sur Fulcrum Polonais d’autre part une fuite concernant la tentative d’adaptation de AIM 120 Amraam sur Mig 29 par les US est apparue ces derniers jours ce missile semble déjà présent en Ukraine dans les anti -aériens Nasam et Vampire comme les Sparrows adaptés à l’anti- aérien BUK

  2. Une excellente nouvelle pour l’Ukraine et la démocratie.
    On se demande où vont se terrer les postes de commande ruSSes… Idem pour les dépôts de munitions…

    1. D’origine soviétique JL, pas russe. Il date de la guerre froide, une époque où la Russie n’existait plus depuis 1917.

      1. C’est un détail, mais si le Su 24 est bien né soviétique, la Russie est restée la Russie de 1917 à 1922 et n’est devenue l’URSS qu’en décembre 1922…
        Merci pour votre site.

  3. Cela montre également la capacité d’adaptation de l’armée de l’air ukrainienne, de ses ingénieurs et personnels au sol. Ces armements n’étaient pas destinés à des appareils soviétiques. Des gens intelligents avec une aide extérieure peuvent amener des solutions techniques – comme pour l’AGM-88 HARM. On peut également penser que pour Boeing c’est intéressant de se confronter à ces problèmes d’adaptation de leur armement.

  4. Très bon pour l’Ukraine et l’Occident. Il faut quand-même regretter le temps mis pour prendre une décision pour la fourniture de ces moyens à l’Ukraine qui aurait pu équiper certains de ses avions de bombes plus efficaces en portée et en précision. On aurait pu alors éviter la mort à des centaines de Soldats et Civils Ukrainiens pendant ce temps d’hésitation.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Blackburn T-4 Cubaroo

L’histoire de l’aviation est jalonnée de machines volantes qui pour bien des raisons ne connurent pas le succès escompté voire pas le moindre succès. Dans

Lire la suite...