Lockheed-Martin F-117 Night Hawk

Lockheed-Martin F-117 Night Hawk

0

Fiche descriptive

Appareil : Lockheed-Martin F-117 Night Hawk
Constructeur : Lockheed Martin Corporation
Désignation : F-117
Nom / Surnom : Night Hawk
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1983
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Avions d'attaque
Rôle et missions : Chasseur-bombardier

Histoire

Lockheed-Martin F-117 Night Hawk :
un avion d'attaque "extraterrestre"

Le F-117A, premier appareil furtif de l’US Air Force, a été conçu pour les missions de reconnaissance et d’attaque de précision dans des espaces aériens ennemis très fortement défendus. C’est un appareil monoplace très difficile à manoeuvrer. Contrairement à la désignation F pour chasseur, le F-117A rempli plutôt un rôle d’avion d’attaque.

Le fuselage est composé de matériaux qui absorbent les ondes radars. Le Night Hawk dont le prototype date de 1981 est opérationnel depuis 1983 dans le 4550 Tactical Group, basé à Nellis (Nevada). Il s’agit d’un bi-réacteur monoplace aux formes insolites, lignes anguleuses et silhouette compacte. Sa structure est optimisée pour réduire au minimum la signature radar et infrarouge. Les 2 moteurs sont des turboréacteurs double flux General Electric F404-GE-400 sans postcombustion, avec prises d’air et échappement très profilées.

Le programme F-117 prévoyait à l’origine, la construction de 100 appareils mais, en raison des difficultés à réunir les financements, ce chiffre a été amené à 59. Néanmoins  son utilisation soutenue durant la Guerre du Golfe et en Ex-Yougoslavie aurait pu changer la donne car le F-117A avait su prouver sa capacité à attaquer des cibles bien défendues comme des postes de commandements et des sites de radars.

Si le F-117 est quasiment impossible à détecter par les radars des chasseurs ennemis et par ceux des batteries de défense sol-air, il demeure relativement fragile face à des canons anti-aériens et à des tirs en provenance d’armes automatiques. C’est ce que les responsables de l’US Air Force comprirent trop tard lors de l’engagement d’une de ces machines au Kosovo pendant les frappes de l’OTAN en 1999. En effet, un chasseur furtif fut abattu par une batterie auto-portée de quatre canons de 23mm d’origine soviétique. Le pilote réussit néanmoins à s’éjecter.

Cet incident s’explique par le fait que les pilotes volent régulièrement à basse (voire très basse) altitude avec leurs Night Hawk lors des opérations de combat. Les restes de l’appareil furent largement exhibés par les forces serbes aux différents médias internationaux. On considère même aujourd’hui que certaines pièces récupérées par les Chinois auraient permis de faire avancer le programme du J-31.

Mais ce fait divers ne doit pas occulter également que le F-117 était encore récemment une des machines d’attaque les plus efficaces au monde comme il le démontra lors de ses engagements en Afghanistan et en Irak. Dans le premier de ces pays, il effectua des missions de bombardement de précision contre les caches des terroristes présumés d’Al-Qaïda et contre la résistance talibane. L’emploi de bombes type Paveway et de missiles type AGM-65 Maverick sont très courants, même si le chasseur furtif peut emporter nombres d’autres armement. En tout état de cause, le F-117 n’a été conçu que pour l’utilisation d’arme conventionnelles.

Pour la petite histoire, entre avril 2003 et janvier 2004 les F-117 ont volé en Afghanistan sous des cieux protégés par les Rafales de l’Aéronautique Navale.

Si l’US Air Force est le seul utilisateur connu de l’avion, ce n’est pas faute que certains s’y soient intéressés. A la fin des années 80, l’US Navy recherchait un chasseur-bombardier capable de succéder au très polyvalent Grumman A-6 Intruder. Le « mini B-52 » devait en effet partir à la retraite et un successeur devait lui être trouvé afin d’alléger la charge de travail des F/A-18 Hornet. Lockheed-Martin proposa alors une version navalisée et renforcée de son avion d’attaque furtif, le F-117N (également un temps connu sous la désignation de AF-117X) devait « affronter » un autre hypothétique appareil indétectable : le Grumman A-12 Avenger III. Ni l’un ni l’autre ne furent construits en série et l’US Navy se tourna vers une version agrandie du F/A-18, le Super Hornet.

La Royal Air Force étudia également une possibilité d’acquérir des F-117 pour des missions spéciales, sous la désignation de F-117A+. Cette version se distinguait par ses réacteurs Eurojet EJ-200, semblables à ceux du Typhoon. Mais pour des raisons budgétaires, le gouvernement de Tony Blair préféra annuler ce marché et se concentrer sur d’autres équipements. Deux autres pays, l’Arabie Saoudite et Taïwan, se proposèrent d’acquérir ce type d’avions, mais c’est cette fois-ci le Congrès qui opposa son veto à ces ventes.

Le Pentagone demanda le retrait des F-117A en avril 2008 et non au printemps 2011 comme initialement prévu. Il était même prévu de l’utiliser jusqu’en 2018 mais les surcoûts du F-22 ont précipité sa retraite. Cette décision fait également suite à la très critiquée « commission Brac » sur les équipements militaires qui estimait le Night Hawk trop onéreux et moins utile de nos jours que durant la Guerre Froide.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Lockheed Martin F-117A Night Hawk
Envergure : 13.70 m
Longueur : 20.10 m
Hauteur : 3.80 m
Motorisation : 2 turboréacteurs double flux General Electric F404-GE-400
Puissance totale : 2 x 4899 kgp.
Armement : charge offensive, 2000 kg
Charge utile : -
Poids en charge : 23814 kg
Vitesse max. : 1150 km/h
Plafond pratique : 13710 m
Distance max. : 2110 Km
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Lockheed-Martin F-117 Night Hawk

Profil Couleur

Profil couleur du Lockheed-Martin F-117 Night Hawk

Vidéo

F-117 Nighthawk en action

A voir également

0
Entré en service en 1963, le Grumman A-6 Intruder est demeuré fort longtemps l'avion d'attaque et d'appui embarqué tout temps le plus utilisé par...

0
L'histoire de l'aviation est jalonnée de machines qui représentent de véritables mètres-étalons, que ce soit dans la chasse, le bombardement, l'aviation commerciale, ou encore...

0
Durant la Guerre Froide, la lutte antiguérilla apparut comme une nouvelle mission, qui se caractérisait par l'utilisation d'avion et d'hélicoptère armés de mitrailleuses, de...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.