FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Nanchang Q-5/A-5 Fantan
Constructeur : Nanchang Aircraft Company of China
Désignation : Q-5/A-5
Nom / Surnom : Fantan
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1969
Pays d'origine : Chine
Catégorie : Avions d'attaque
Rôle et missions : Avion d'attaque au sol

HISTOIRE

Nanchang Q-5/A-5 Fantan :
le poing de Pékin”

À la fin de l’année 1958, la Chine cherche à se doter d’un appareil d’attaque au sol susceptible de remplacer les Shenyang J-6, la version construite sous licence du Mikoyan-Gurevitch MiG-19 soviétique. Les responsables chinois décidèrent que le nouvel avion devait, sous la désignation de Q-5 (Q signifiant Quiangjiji, avion d’attaque), être produit dans l’usine de Nanchang. Le nouvel avion allait être dérivé du J-6. Son premier prototype effectua son vol inaugural le 4 juin 1965, soit plus de six ans après le lancement du programme. Il faut dire qu’entre-temps les responsables avaient annulé le projet en 1961 et repris celui-ci en 1963. Pékin commanda un second prototype pour soutenir la campagne d’essai. Cet avion vola en octobre 1969. Quelques semaines plus tard les généraux chinois lançaient la production en série de l’appareil, onze ans après le déclenchement du programme Q-5. L’OTAN lui a octroyé le nom de code Fantan.

Entre-temps la donne stratégique de la Guerre Froide avait radicalement changé, les États-Unis avaient réussi à mettre le pied sur la Lune. Il s’agissait alors pour les responsables communistes du monde entier de mettre au point des armes capables de damer le pion aux américains. Pékin qui lorgnait toujours autant sur l’île de Formose, et à moindre échelle sur le Japon, voulait que son nouvel avion d’attaque soit capable de frapper Taïwan au cœur de l’île état et de revenir à sa base. La principale crainte des pilotes chinois concernait alors les tous nouveaux Lockheed F-104 livrés à la Republic Of China Air Force et capables d’emporter les derniers missiles air-air AIM-9 Sidewinder et AIM-7 Sparrow alors ultramodernes.

Le Nanchang Q-5 est un biréacteur disposant d’une aile médiane en flèche dotée de spoilers. Le Q-5 est issu du Shenyang J-6, mais son fuselage a été rallongé de 25% par rapport à celui de son prédécesseur. Le pilote est installé dans un siège éjectable et le nez de l’avion cache un radar de positionnement. Les entrées d’air ont également été repensées.

La Chine dispose actuellement d’environ 1400 Nanchang Q-5 pour des missions d’attaque au sol et d’appui aérien. Ces avions sont principalement basés sur la façade maritime du pays, à proximités de l’île de Formose. Les Taïwanais n’ont plus grand chose à craindre de la part des Fantan chinois depuis qu’ils ont acquis des Dassault Aviation Mirage 2000-5 et leur chasseur indigène AIDC Ching-Kuo. Néanmoins le Fantan demeure un avion de très bonne qualité pour les missions d’appui des troupes au sol.

La Chine a désigné A-5 les Fantan destinés à l’exportation. Les clients de cet avion sont tous des pays asiatiques. Le premier pays à avoir reçu des A-5 fut évidemment la Corée du Nord, autre pays communiste, qui affecta ses 40 avions aux attaques au sol et dans une moindre mesure à la lutte anti-navire. Cependant comme souvent avec cette dictature peu d’informations ont filtré sur leurs missions réelles.

En 1975, Pékin a reçu sa plus importante commande concernant le A-5 de la part du Pakistan qui acquit alors un total de cinquante-deux machines. Ces avions ont été affectés à des missions d’attaque au sol le long de la frontière indo-pakistanaise. En 1987 le Pakistan a passé un accord avec l’industriel français Thomson-CSF afin de rétrofité un total de quarante-quatre Fantan au standard A-5K. Cette sous-version dispose d’un désignateur laser, permettant de tir d’armes de précisions, d’une centrale de navigation inertielle et d’un HUD (Head-Up Display, collimateur tête haute en français). Les A-5K ont été déclarés opérationnels en 1991. En avril 1998 un de ceux-ci qui avait violé l’espace aérien indien a été abattu en vol par un MiG-29 de l’Indian Air Force. C’est à ce jour le seul Fantan perdu en opération par la Pakistan Air Force. De nos jours les Fantan participent aux opérations de lutte anti-guérilla dans la zone tribale à la frontière pakistano-afghane. Au Pakistan les Fantan servent actuellement au sein des Squadron 7, 16 et 26.

En 1982, le petit état du Bangladesh a acheté vingt Nanchang A-5 pour des missions d’attaque maritime et de lutte anti-guérilla. Ces avions volent au sein du Squadron 21. On ne sait pas grand chose de l’état dans lequel se trouve les Fantan locaux. Le Bangladesh est un des dix états les plus pauvres de la planète. Le dernier client en date du Q-5 est la Birmanie qui a reçu de la Chine un lot de Q-5 II, doté d’un système d’alerte radar, de seconde main. Ces A-5M (désignation locale) remplissent des missions d’attaque au sol contre les positions de la rébellion anti-communiste et de reconnaissance de jour, avec une nacelle de reconnaissance photo de facture ex-soviétique en position d’intrados.

Des rumeurs ont circulé concernant la fourniture de machines de ce type à l’Iran et au Zaïre, mais aucun de ces deux pays n’ont acheté le Q-5 Fantan. Actuellement la Chine cherche à vendre certains de ces avions d’attaques bon marché et rustiques à des pays n’ayant pas les moyens de se doter de machines occidentales modernes. Le Nanchang Q-5 demeure, en ce début de vingt-et-unième siècle, une machine de guerre utile et relativement moderne. Certes elle ne supporterait pas la comparaison avec des avions tel le Fairchild-Republic A-10 américain ou le Sukhoi Su-25 russe mais elle peut largement prendre la place d’appareils d’entraînement et d’attaque.
Au total, plus de 1500 Fantan ont été construits. Les cieux asiatiques verront donc encore voler ce jet rustique pour de longues années.

 

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Nanchang Q-5C Fantan
Envergure : 9.70 m
Longueur : 16.25 m
Hauteur : 4.52 m
Motorisation : 2 réacteurs 2 Shenyang WP-6
Puissance totale : 2 x 3250 kgp.
Armement : 2 canons de 23mm
2000 kg de charge offensive
Charge utile : -
Poids en charge : 12000 kg
Vitesse max. : 1190 km/h à 11000 m
Plafond pratique : 15850 m
Distance max. : 2000 Km
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Nanchang Q-5/A-5 Fantan

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Nanchang Q-5/A-5 Fantan


Publicité

VIDÉO

Histoire du Q-5 Fantan
PARTAGER
Article précédentBreguet Br.1050 Alizé
Article suivantNorth American FJ Fury
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.