Yokosuka MXY-7 Ohka ‘Baka’

Yokosuka MXY-7 Ohka ‘Baka’


Fiche descriptive

Appareil : Yokosuka MXY-7 Ohka ‘Baka’
Constructeur : Dai-Ichi Kaigun Koku Gijitsusho
Désignation : MXY-7
Nom / Surnom : Ohka
Code allié / OTAN : Baka
Variante :
Mise en service : 1944
Pays d'origine : Japon
Catégorie : Bombardiers avant 1950
Rôle et missions : Avion suicide

Histoire

Yokosuka MXY-7 Ohka ‘Baka’ :
l'avion suicide

Voyant ses ennemis approchés des côtes nationales, la Marine Impériale avait admis le principe des attaques suicides. Utilisant pour cette tâche des avions classiques de toutes catégories, vulnérables, peu efficaces et aux effets destructeurs limités, les autorités exigèrent la conception d’un appareil dédié, qui devait utilisé des matériaux non stratégiques.

Le Yokosuka Ohka (Fleur de cerise) K-2 était réalisé en bois. Il s’agissait d?un petit avion de 5 m d’envergure pour une longueur de 6 m. Conçu principalement comme arme anti-invasion ou de défense côtière anti-navire, il était propulsé par trois fusée à poudre et sa charge militaire placée dans le nez de l’appareil était de 1200 kg. Le Ohka 11 est apparut lors des opérations autour de l’île de Formose. Il a été particulièrement efficace contre les forces navales américaines durant l’invasion d’Okinawa en avril 1945.

L’Ohka 11 était transporté à proximité de sa cible sous un avion « mère », le bombardier bi-moteur Mitsubishi G4M Betty modifié, dont les portes de soutes avaient été enlevées. A environ 80 km de la cible, il était libéré de l’avion porteur et le MXY-7 glissait en planant à plus de 450 km/h dans la direction de l’objectif. Et quand le pilote avait arrêté une position favorable pour son attaque, il mettait à feu ses fusées à poudre et fonçait à grande vitesse sur sa cible, accentuée par le piqué et le poids des explosifs.

Les prototypes furent testés en octobre 1944. Les premiers Ohka opérationnels, en 1945 étaient actionnés par des moteurs de fusée à combustible solide, qui fournissaient une grande vitesse mais un rayon d’action très limité. Cela obligeait de l’avion porteur à s’approcher au plus près de la cible, le rendant très vulnérables aux défenses anti-aériennes. Les Betty qui participèrent à ces missions, connurent un taux de perte très important. Rarement les équipages rentrèrent à leur base, sans résultat apparent et parfois sans avoir largués leur MXY-7. Par exemple, les 18 Betty participant à la première mission furent tous abattus avant d’avoir largués leur Okha.

Le type 22 était conçu pour surmonter cet handicap, en utilisant un réacteur, le Tsu-11. Des Ohkas furent construits pour accepter ce moteur, sans avoir été réellement employé. Il emportait une charge moins importante et aurait du être largué par un «porteur» plus rapide. Le modèle 33 était prévu pour être actionné par un turboréacteur d’Ishikawajima Ne-20. Le dernier modèle fut le type 43, qui aurait été conçu pour être catapulté. Des versions mono et biplace d’entraînement, comportant un patin d’atterrissage, furent produites et une version hydravion fut envisagée à Singapour du fait de l’indisponibilité d?avions porteurs.

Contrairement à ce que beaucoup de personnes crurent à l’époque, le pilote du Ohka n’était pas verrouillés dans l’habitacle, puisqu’il considérait comme un grand honneur de mourir pour son empereur de cette manière. Les archives japonais mentionnent la perte de 4615 pilotes morts au cours des attaques de Tokko (attaques spéciales), sur tous les appareils possibles. Le MXY-7 fut d?ailleurs surnommé « Baka » (Fou, idiot, imbécile en japonais) par les troupes alliées. Pendant l’invasion d?Okinawa en avril 1945, l’US Navy perdit 40 navires coulés ou irréparables et 368 endommagés à cause des attaques suicides.

La production totale du Ohka type 11 fut de 755 exemplaires et le reste, moins de 100 appareils, concerna les autres versions. Très peu d’appareils furent réellement utilisés en mission opérationnelle. De nombreux MXY-7 Ohka furent découvert dans les grottes d’Okinawa, par les troupes américaines.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Yokosuka MXY-7 Ohka
Envergure : 5.12 m
Longueur : 6.07 m
Hauteur : 1.16 m
Motorisation : 3 moteurs fusées Type 4 Modèle 20 de
Puissance totale : 3 x 266 kgp.
Armement : 1 charge de 1200 kg
Charge utile : -
Poids en charge : 2140 kg
Vitesse max. : 930 km/h (vitesse finale en piq
Plafond pratique : 8200 m
Distance max. : 80 Km
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Yokosuka MXY-7 Ohka ‘Baka’

Profil Couleur

Profil couleur du Yokosuka MXY-7 Ohka ‘Baka’

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Conçu dans le cadre de spécifications de la RAF concernant un bombardier léger et visant à remplacer les anciens bombardiers biplans de Hawker, comme...

0
En 1925, la plupart des avions de combats multirôles français étaient de vieux bombardiers de reconnaissance Caudron R-XI ainsi que divers chasseurs datant de...

0
Conçu en 1936 pour la Marine Impériale Japonaise, le D3A, surnommé Val par les Alliés, est devenu un des bombardiers en piqué de la...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.